Airbus reste anxieux à l'égard des fournisseurs de l'A350

le
1
AIRBUS RESTE ANXIEUX À L'ÉGARD DES FOURNISSEURS DE L'A350
AIRBUS RESTE ANXIEUX À L'ÉGARD DES FOURNISSEURS DE L'A350

par Tim Hepher

TOULOUSE (Reuters) - Airbus, dont l'A350-1000 a décollé pour la première fois jeudi matin, a dit surveiller de très près ses fournisseurs de cabines afin de respecter ses objectifs de livraison des deux versions de son long-courrier.

Concernant la situation des fournisseurs de la famille A350, le directeur des programmes d'Airbus Didier Evrard a déclaré à Reuters que la situation s'était améliorée, mais sans atteindre encore le niveau requis.

"Nous avons beaucoup de monde sur les fournisseurs de cabines et en particulier Zodiac. Cela reste un problème à ce stade, mais cela s'améliore cependant", a-t-il dit en marge du premier vol de l'A350-1000 à Toulouse, siège d'Airbus.

Tancé publiquement par le PDG d'Airbus Fabrice Brégier en janvier, Zodiac Aerospace, qui fournit notamment les toilettes de l'A350, a dit mardi qu'il avançait vers un retour à une production normale.

Airbus travaille dur pour atteindre son objectif de plus de 50 livraisons en 2016 de l'A350-900, la première version du long-courrier entrée en service début 2015, a précisé Didier Evrard.

L'avionneur devrait livrer ce jeudi son 35e A350-900 depuis le début de l'année, a-t-il ajouté.

L'A350-1000, de 366 sièges, compte défier à partir du second semestre 2017 Boeing sur son marché de prédilection, promis à 1.000 milliards de dollars de commandes au total dans les 20 ans à venir.

"On vole sur un calendrier conforme globalement à ce qu'on avait prévu, pour le lancement de ce -1000", a déclaré de son côté le PDG d'Airbus Fabrice Brégier.

Interrogé sur le respect de l'objectif de mise en service au second semestre 2017, il a répondu : "Oui, je suis convaincu qu'on le livrera l'année prochaine à Qatar Airways, le client de lancement."

10 LIVRAISONS PAR MOIS EN LIGNE DE MIRE EN 2018

L'A350-1000, au prix catalogue de 356 millions de dollars (335 millions d'euros), vise à concurrencer le 777-300ER de Boeing, la version la mieux vendue de la famille 777 du constructeur américain.

L'avionneur européen a vendu 195 A350-1000 sur un total de 810 unités pour la famille A350, contre 809 pour le 777-300ER.

Airbus n'a pas besoin d'une version encore plus grande de l'A350-1000, le plus gros bimoteur de sa gamme, mais étudie toujours des options de développement de la famille A350, a dit François Caudron, responsable du marketing d'Airbus.

Didier Evrard a réaffirmé pour sa part l'objectif de livraisons de 10 avions de la famille A350 par mois en 2018, mais s'est refusé à tout commentaire sur les objectifs intermédiaires pour 2017.

Les livraisons de l'A320neo, version améliorée du monocouloir vedette d'Airbus, ont elles aussi été perturbées par des retards liés aux moteurs de l'américain Pratt & Whitney (groupe United Technologies), laissant des appareils à moitié terminés éparpillés près du siège d'Airbus à Toulouse.

Didier Evrard a assuré que les moteurs arrivaient désormais sur la ligne d'assemblage, ce qui devrait permettre de livrer beaucoup d'A320neo d'ici la fin de l'année, sans toutefois vouloir fournir d'objectif précis pour 2016.

Airbus a confirmé fin octobre son objectif relevé de 670 livraisons d'avions au total cette année.

(Cyril Altmeyer pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 12 mois

    c'est l'Europe en marche et c'est très bon pour tous les français .