1er août 2016 : le Tarif Bleu d'EDF baisse de 0,5%

le
0

Le 1er août 2016, les tarifs réglementés appliqués par EDF ont baissé de 0,5% pour la première fois depuis 10 ans. Quant à eux, les professionnels bénéficient d’une baisse de 1,5%. Explications sur cette réduction providentielle.

Le coût de l'électricité baisse en août !
Le coût de l'électricité baisse en août !

Des tarifs EDF qui suivent les prix du marché

C’est la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui a fixé à 0,5% la baisse du Tarif Bleu d’EDF, grâce à un nouveau système de calcul plus en relation avec les prix du marché. Auparavant, les consommateurs français devaient faire face à des hausses permanentes, alors que le prix de gros de l’électricité baissait. La ministre de l’Environnement et de l’Énergie, Ségolène Royal, s’est félicitée de cette baisse qu’elle a rendue possible en instaurant la réforme du mode de calcul. Pour une fois, les recommandations de la CRE, le tarif demandé par EDF et les objectifs politiques du gouvernement sont en adéquation.

Le difficile équilibre des forces

Jusque-là, le mode de calcul ne prenait pas en compte les prix officiels du marché de gros, mais seulement les coûts déclarés par EDF, ce qui menait à des luttes d’intérêts entre les trois parties prenantes. D’un côté, la CRE et ses recommandations tarifaires, de l’autre côté, EDF et son exigence de profit, et au milieu, l’État qui avait tout intérêt à limiter la hausse des tarifs pour les Français. Les années précédentes, certaines hausses demandées par EDF ont donc été minimisées par l’État. Le Conseil d’État a ensuite jugé que l’État aurait dû suivre les recommandations de la CRE, et a demandé une régularisation rétroactive.

Une baisse en demi-teinte pour les Français

Les Français abonnés au Tarif Bleu auront tout de même à subir une régularisation de 1,5 € par mois en moyenne pendant 18 mois pour compenser les faibles augmentations de 2014 et 2015. De plus, il n’est pas certain que la baisse du Tarif Bleu se poursuive. La CRE planche sur le nouveau TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité) qui représente près de 50% de la facture d’électricité des foyers et qui pourrait augmenter à l’été 2017. Autre élément de la facture, l'accès régulé à l'électricité nucléaire historique (ARENH) pourrait lui aussi augmenter. Enfin, les fournisseurs d’électricité vont maintenant devoir acheter au réseau des garanties de capacité pour répondre aux hausses des demandes des clients en période de pointe. Ce troisième élément risque de se répercuter aussi sur la facture en 2017.

Trucs et astuces

Le secteur de l’énergie est ouvert à la concurrence et EDF, comme d’autres fournisseurs, propose des tarifs non réglementés. Selon le contrat, ces tarifs indexés sur les prix du marché peuvent être fixes ou variables, et sont parfois plus intéressants que le Tarif Bleu.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant