Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Une petite commune du Cher vend, à son tour, une maison pour un euro
information fournie par Le Figaro27/10/2021 à 09:46

En échange de ce prix dérisoire, la municipalité de Saint-Amand-Montrond (18) a posé plusieurs conditions au futur acheteur.

Les maisons à un euro, acte 2. Après Roubaix il y a plus de trois ans, c’est au tour d’une petite commune du Cher (18) de se lancer. La mairie de Saint-Amand-Montrond, où vivent environ 10.000 habitants, cherche à vendre une bâtisse actuellement inoccupée, qui lui appartient depuis 6 ans, rapporte France Bleu. Pour attirer des nouveaux habitants et lutter contre la dégradation de certains logements, la municipalité s’engage à céder la maison pour seulement...un euro. Une offre réservée aux primo-accédants. Les candidats intéressés peuvent visiter la maison et ensuite déposer leur dossier auprès de la mairie entre le 1er novembre et le 31 décembre. Le gagnant sera connu en février.

En échange de ce tarif dérisoire, le(s) nouveau(x) propriétaire(s)s devront s’engager à réhabiliter cette maison de 90 m² (surface habitable), située à proximité du centre-ville (voir notre illustration principale), et à l’habiter, de façon permanente, durant au moins 6 ans. Les projets de résidences secondaires seront ainsi refusés, précise la mairie. Une manière de s’assurer que, hors saison, la commune ne se transforme pas en «ville fantôme». Coût des travaux? Entre 90.000 et 150.000 euros, selon Francis Blondieau, maire-adjoint à l’urbanisme et aux grands projets. Soit un prix de revient après travaux compris entre 1110 euros et 1862 euros par m².

Une aide de 50.000 euros maximum

Une aide pouvant aller jusqu’à 50.000 euros à destination uniquement des ménages modestes et très modestes (voici les plafonds de ressources selon le nombre de personnes qui composent le ménage et votre situation géographique) pourra être versée par la mairie. À laquelle peuvent s’ajouter l’aide publique Ma Prime Rénov’ et des soutiens financiers privés (Certificats d’économie d’énergie).

Pour être sûr que les travaux seront bien réalisés, la municipalité exige que les autorisations d’urbanisme nécessaires aux travaux soient déposées dans les deux mois qui suivent la signature de la promesse de vente. Par ailleurs, le chantier devra débuter dans un délai de 6 mois après la signature de l’acte de vente et s’achever au plus tard 24 mois après. Sans compter que les acquéreurs devront faire appel à des entreprises locales et, pour la partie «rénovation énergétique», agréées Reconnu Garant de l’Environnement pour mais aussi fournir un DPE (Diagnostic de performance énergétique) à la fin des travaux.

Très en vogue en Italie, ce dispositif des maisons à 1 euro peine à se développer en France. Arnaud Montebourg, candidat à l’élection présidentielle, a, à sa manière, récemment tenté de le relancer en proposant que l’État rachète ces biens vides. Objectif: redynamiser les centres-villes comme à Saint-Amand. « Nous voulons tout entreprendre pour faire en sorte que le centre-ville se repeuple , affirme Francis Blondieau, cité par France Bleu. Un logement vide va se dégrader avec le temps jusqu’à devenir inutilisable. Il faut enrayer cette tendance, sachant qu’il ne reste que très peu de terrains constructibles pour des pavillons avec jardins à St-Amand .» Une déclaration qui ne manquera pas de satisfaire la ministre du Logement désireuse de lutter contre l’étalement urbain et redynamiser les centres-villes.

0 commentaire

Annonces immobilières