Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Un surplus d’impôt pour 11 millions de foyers
information fournie par Le Figaro30/07/2021 à 10:30

Attention aux réajustements d'imposition calculés par l'administration durant l'été ( Crédits : Pexels)

Attention aux réajustements d'imposition calculés par l'administration durant l'été ( Crédits : Pexels)

Ils vont devoir, au total, verser 16,3 milliards d'euros en plus des montants déjà acquittés via le prélèvement à la source l'an dernier.

Sur près de 34,5 millions de foyers fiscaux qui ont déclaré leurs revenus pour l'année 2020, 10,8 millions vont devoir payer un surplus d'impôt, selon le bilan de la campagne déclarative 2021, publié par Bercy, ce jeudi. Ils vont devoir au total verser 16,3 milliards d'euros en plus des montants déjà acquittés via le prélèvement à la source l'an dernier.

Cet ajustement est lié au fait que les ponctions effectuées sur les salaires de certains contribuables en 2020 se sont révélées inférieures à l'impôt réellement dû, au regard des déclarations d'impôts adressées à l'administration fiscale durant la campagne réalisée entre avril et juin. «Cela s'explique, par exemple, si vos revenus ont augmenté l'an dernier et que vous ne l'avez pas signalé dans votre espace particulier sur impots.gouv.fr ou si vous avez bénéficié d'une avance de réductions ou crédits d'impôt trop importante en janvier 2021 au regard des dépenses réellement engagées», explique le ministère des Comptes publics.

À l'inverse, 12,7 millions de foyers vont, eux, bénéficier d'un remboursement de la part du fisc pour un montant total de 10,4 milliards d'euros. Il interviendra d'ici le 6 août. Il s'agit soit d'une restitution de crédits ou réductions d'impôt pour les dépenses engagées en 2020, comme, par exemple, les frais de garde d'enfants à domicile ainsi que les dons. Soit d'un réajustement des prélèvements à la source effectués l'an dernier, qui ont été finalement supérieurs à l'impôt qui doit être réellement acquitté. Et ce en raison d'une baisse des revenus ou encore de la naissance d'un enfant qui n'a pas été déclarée.

0 commentaire

Annonces immobilières