1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Succession : L'ancien producteur de Coluche condamné face aux enfants de l'humoriste
Boursorama avec Newsgene04/12/2019 à 17:16

Succession : L'ancien producteur de Coluche condamné face aux enfants de l'humoriste

L'ancien producteur de Coluche a été condamné le 26 novembre dernier par la Cour d'appel de Versailles à verser plusieurs milliers d'euros d'arriérés de redevances aux deux fils de l'humoriste. L'objet du litige : l'exploitation d'un catalogue de sketchs acquis par Paul Lederman après la mort de Coluche.

Les deux fils de Coluche viennent de remporter une bataille judiciaire qui les opposait au producteur Paul Lederman. Celui-ci a été condamné le 26 novembre dernier par la cour d'appel de Versailles à ne plus exploiter certaines œuvres de Coluche, rapporte Capital ce mardi.

Deux ans après la mort de l'humoriste en 1986, le producteur avait acquis un catalogue de sketchs détenu jusque-là par Véronique Kantor, l'ex-femme de Coluche. Mais ces œuvres doivent rester dans le patrimoine des enfants, ont estimé les juges. 

Un million d'euros d'arriérés ?

Il y a deux ans, Paul Lederman avait déjà dû céder l'exploitation de douze sketchs à Marius et Romain Colucci. Le producteur avait alors été condamné à verser 400 000 euros d'arriérés de redevances. Cette fois-ci, les juges devaient statuer sur neuf autres sketchs enregistrés avant le mariage de Coluche, en 1975. Les deux fils peuvent donc désormais exiger des redevances sur un catalogue comportant 21 sketchs.

Reste maintenant à connaître la somme totale que devra leur verser Paul Lederman. Selon une estimation en première instance, les enfants peuvent espérer percevoir un million d'euros. Le producteur devra d'abord verser 40.000 euros de provisions, en attendant « les décomptes d'exploitations des enregistrements qui détermineront le montant exact des arriérés », précise Capital. Paul Lederman peut encore se pourvoir en cassation.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer