1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraite : qu'est-ce que le nouveau malus Agirc-Arrco ?
Boursorama avec Pratique.fr06/07/2018 à 15:21

A partir de janvier 2019, les pensions complémentaires des retraités nés après 1956 pourront dans certains cas être minorées de 10% pendant 3 ans. Un système de bonus-malus qui vise clairement à inciter les assurés à poursuivre leur activité professionnelle. Il faudra alors travailler un an de plus pour toucher immédiatement sa complémentaire à taux plein. Des bonus sont prévus pour les départs tardifs à la retraite.

Retraite : qu'est-ce que le nouveau malus Agirc-Arrco ? / iStock.com - philipimage

Les personnes concernées par ce malus

Jusqu'ici, la pension à taux plein au régime général impliquait une pension complémentaire complète. Avec ce système de bonus-malus des complémentaires retraites Agirc-Arrco adopté par les partenaires sociaux en 2015, c'en est fini. A partir du 1er janvier 2019, les salariés du privé nés à partir du 1er janvier 1957 et qui doivent partir à la retraite à cette date courront le risque de voir leur pension complémentaire minorée de 10% pendant les trois premières années de leur retraite. A titre d'exemple, si vous avez 62 ans au 1er mai 2019 et comptez 166 trimestres, vous pouvez partir à la retraite à taux plein. Avant la réforme vous auriez touché 1 600? de pension nette, soit 1 100? de pension de base plus 500? de pension Arrco. Avec la réforme, votre complémentaire sera rabotée de 10% (passant de 500 à 450?) et vous ne toucherez donc plus que 1 550? par mois (1 100? + 450?) jusqu'en mai 2022. Pour toucher votre complémentaire à taux plein, vous devrez donc attendre trois ans après le début de votre retraite ou accepter de travailler un an de plus, jusqu'en mai 2020, pour échapper au malus. Des exceptions existent toutefois pour les personnes prenant leur retraite en 2019 mais nées avant 1957. Ne seront pas touchées non plus par ce malus les personnes aux revenus modestes (les retraites exonérés de CSG) ou les personnes handicapées.

Les moyens d'éviter le malus et de profiter du bonus

Pour échapper au malus, il vous faudra sinon avoir 67 ans au moment de prendre votre retraite. Une autre solution est de prendre sa retraite avant d'avoir tous vos trimestres. En effet, le malus temporaire Agirc-Arrco ne se déclenche qu'une fois les conditions du taux plein remplies. Vous subirez alors des abattements de pension, de base comme de complémentaire. A vous de faire le calcul pour voir si cette option est plus avantageuse. Elle peut l'être pour les cadres supérieurs ayant de gros revenus. Ces derniers sont en effet les plus touchés par ce malus de 10%. Pour être sûr de faire le bon choix, n'hésitez pas à faire des simulations en utilisant la calculette retraite de l'Agirc-Arrco disponible sur leur site. A l'inverse, la réforme permettra à ceux qui travaillent plus longtemps de jouir d'un bonus sur leur complémentaire. En effet, si vous décidez de reporter votre départ à la retraite à taux plein de deux ans, vous bénéficierez d'un bonus de 10% sur votre complémentaire. Ce bonus passera à 20% en différant de 3 ans votre départ et de 30% après 4 ans.

Trucs et astuces

Pour les retraités soumis à un taux réduit de CSG, la minoration temporaire de la retraite complémentaire sera de 5% au lieu de 10%.

21 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CATY49
    12 juillet22:09

    Si on avait des fonds de pension Il n'y aurait plus besoin de s'occuper de toutes ces caisses de retraite qui ne servent qu'aux fonctionnaires Et les salariés du privé pourraient partir quand ils le veulent a condition d'avoir fait de bons investissementsEurofins scientific en est un bon exemple ainsi que beaucoup d'autres AIR liquide , LVMH etc............

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer