Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Redevance audiovisuelle: toujours pas d'élargissement aux tablettes et smartphones
Le Particulier22/10/2020 à 16:46

crédit photo : patat/Shutterstock / patat

crédit photo : patat/Shutterstock / patat

Posséder une tablette ou un smartphone permet de regarder et d'écouter les programmes des radios et télévisions publiques. Dès lors, le paiement de la « redevance télé » peut-il encore être lié à la seule possession d'un téléviseur ? Pour plusieurs ministres et parlementaires, il convient d'adapter cet impôt aux nouveaux usages. Bercy ne paraît pas convaincu et évoque une réforme plus large en 2020.

Sommaire:

  • Redevance audiovisuelle: tous les foyers bientôt concernés?
  • Bercy temporise et évoque une réforme plus large

Redevance audiovisuelle: tous les foyers bientôt concernés?

En septembre 2017, la ministre de la Culture Françoise Nyssen, désormais remplacée par Franck Riester, a exprimé le souhait de réformer la Contribution à l'Audiovisuel Public (CAP) en l'élargissant à tous les foyers.

Selon elle, il s'agit d'adapter la CAP aux nouveaux usages des téléspectateurs. Désormais, beaucoup d'entre eux se passent de téléviseur tout en regardant des programmes audiovisuels publics sur d'autres écrans (ordinateurs, tablettes ou téléphones). Or sans téléviseur, ils peuvent choisir de ne plus payer la redevance, en toute légalité.

Plusieurs députés de la majorité sont allés dans le même sens que l'ex-ministre. En mettant en avant l'aspect financier d'une telle réforme: un élargissement du paiement de la redevance à tous les foyers permettrait de lever 100 à 150 millions € d'impôts supplémentaires. Et ainsi financer l'abandon de la publicité sur les antennes de France 5 et de Radio France.

La redevance «télé» en quelques chiffres

En 2020, le montant de la redevance est de 139 € en métropole et de 89 € si vous résidez dans un département d'outre-mer. Son montant a augmenté de +52% en 20 ans, là où l'inflation n'a été que de +32%. En 2017, la redevance a rapporté 3,2 milliards €. Ces recettes ont été réparties entre France Télévision (66%), Radio France (16%), Arte (7%), France Médias Monde (6%), TV5 et l'Ina (4%). Selon le ministère du Budget, le nombre de foyers assujettis à la redevance audiovisuelle augmente en moyenne de +0,7% par an.

Bercy temporise et évoque une réforme plus large

Pour autant, un élargissement rapide de l'assiette de la redevance n'est pas soutenu par le ministère de l'Economie et des Finances. En effet, ce dernier évoque surtout la nécessité de réformer l'audiovisuel public. Il est question de redéfinir ses missions et de mieux contrôler ses dépenses. Et non pas d'augmenter ses recettes.

Présentant son budget dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances pour 2021, la ministre de la Culture a affirmé avoir «entamé un travail de réflexion» à propos de la CAP. Son élargissement n'est pas à l'ordre du jour.

La réforme de l'audiovisuel a été pour partie abandonnée. La création d'une holding chapeautant les entreprises publiques de l'information passe à la trappe.

Jusqu'à maintenant, les paiements de la taxe d'habitation et de la CAP sont opérés au même moment. Mais comment percevoir la redevance lorsque la taxe d'habitation aura disparu? L'associer à l'Impôt sur le Revenu (IR) risque de créer l'illusion d'une augmentation de ce dernier. Rappelons également que plus d'un ménage sur deux ne paie pas d'IR.

Par ailleurs les nouvelles habitudes des consommateurs dépassent le changement de matériel utilisé pour regarder la télévision. L'audience des chaînes publiques, comme privées d'ailleurs, se contracte d'année en année (la part de marché de France 2 et France 3 a été divisée par plus de deux en vingt ans, selon Médiamétrie). Dans le même temps, des alternatives privées se développent et se démocratisent compte tenu de leur prix, très compétitif (vidéo à la demande, Netflix, Amazon Prime Video...). Si réforme de la redevance il y a, le législateur devra prendre en compte ce dernier élément.

Le ministère de la Culture souhaite que les foyers sans télévision paient également la redevance audiovisuelle. Plusieurs fois repoussée, rien n'indique que cette réforme sera opérée en 2020. Celle-ci devrait également porter sur le mode de perception de la redevance. Voire sur son montant.

0 commentaire

Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer