1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quand la vente aux enchères de la première Porsche de l'histoire tourne au fiasco
Boursorama avec Newsgene23/08/2019 à 14:05

Quand la vente aux enchères de la première Porsche de l'histoire tourne au fiasco

Le week-end dernier, la vente aux enchères de la première Porsche de l'histoire était en passe de battre tous les records. Mais l'événement a tourné au fiasco en raison d'une improbable confusion, au grand dam des collectionneurs. Retour sur un couac sans précédent.

Cette voiture d'exception a été conduite par Ferdinand Porsche lui-même. Le week-end dernier, la toute première Porsche de l'histoire était proposée aux enchères à Monterrey (Californie) par la maison RM Sotheby's, spécialiste américain de la vente de voitures anciennes. Estimé à 20 millions de dollars, le bolide n'a finalement pas trouvé preneur en raison d'un énorme fiasco, a rapporté le site Caradisiac lundi 19 août.

Un problème d'accent...

Un bug inattendu a eu raison du bon déroulement de la vente. Ainsi, les enchères ont démarré à 13 millions de dollars, mais le tableau a affiché 30 millions à l'écran. Une deuxième enchère à 14 millions de dollars s'est affichée à 40 millions, puis une troisième à 17 millions, devenue 70 millions de dollars. Des remarques ont commencé à fuser dans la salle. 

Selon Caradisiac, il s'agissait en fait d'un problème de compréhension entre le commissaire-priseur et l'opérateur chargé d'afficher les enchères. « J'ai dit 17 (seventeen), pas 70 (seventy), désolé, c'est mon accent », a tenté d'expliquer le commissaire-priseur, de nationalité néerlandaise, face aux acquéreurs mécontents. 

Confusion dans la salle

Face à cette succession de couacs, la vente de la voiture a finalement été annulée. « Au moment où les enchères s'ouvraient (...), des chiffres étaient affichés de manière incorrecte sur l'écran, ce qui provoquait une confusion malheureuse dans la salle », a expliqué la compagnie dans un communiqué, évoquant un « malentendu malheureux amplifié par l'excitation dans la pièce ».

C'est un fiasco sans précédent pour RM Sotheby's. La société doit désormais faire face à la colère de nombreux collectionneurs mécontents, venus parfois de très loin pour assister à cette vente qui s'annonçait historique. 

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    24 août13:01

    Autant de moyen pour une déconfiture, MdR.......

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer