Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pour faire fondre sa taxe foncière, Donald Trump utilise des chèvres
information fournie par Le Figaro22/09/2021 à 06:00

Des médias américains ont révélé que l’ex-président déclare une partie de l’un de ses golfs comme une ferme. Avec à la clé, subventions et économies d’impôts.

Donald Trump cacherait sur son golf de Bedminster (New Jersey) des armes de réduction massive de la taxe foncière... Comme l’a révélé le site Business Insider, l’ex-président américain aurait déclaré une partie de sa propriété comme une ferme et y aurait installé des chèvres. Un tour de passe-passe lui permettant de ne régler que 700 dollars d’impôts fonciers en 2020 pour un terrain de près de 150 hectares.

L’homme d’affaires déclare en effet 99 hectares comme étant dédiés aux joueurs de golf, les 48 hectares restant faisant office de ferme. Une qualification lui permettant d’économiser près de 200.000 dollars (170.000 euros) de taxe foncière par an, selon les calculs de Business insider, soit près de 3 millions de dollars (2,5 millions d’euros) depuis 2004. Afin d’aider les agriculteurs, l’État du New Jersey prévoit en effet une réduction fiscale pour les propriétaires de surfaces d’au moins deux hectares, qui consacreraient au moins 1000 dollars chaque année à une activité agricole. D’où le recours aux chèvres qui nécessite un petit budget annuel.

300 autres utilisateurs de la combine

Donald Trump est décidément un champion de l’optimisation fiscale, lui qui, selon les révélations du New York Times , n’aurait payé que 750 dollars (640 euros) d’impôt sur le revenu en 2016 et en 2017. Toujours est-il que l’ex-président ne serait pas le seul à utiliser cette combine fiscale à Bedminster. Plus de 300 autres résidents de la commune, disposant eux aussi de terrains assez vastes, dépensent également des sommes assez limitées en agriculture avec à la clé de belles économies fiscales.

0 commentaire

Annonces immobilières