Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Piscines, vérandas, garages : le fisc va s'appuyer sur Google pour épingler les fraudeurs
information fournie par Boursorama avec Newsgene12/08/2021 à 16:12

Le dispositif vise à détecter rapidement les piscines et à identifier celles qui n'ont pas été déclarées (illustration). (Pixabay/Pexels)

Le dispositif vise à détecter rapidement les piscines et à identifier celles qui n'ont pas été déclarées (illustration). (Pixabay/Pexels)

Un nouvel outil est en cours de développement à Bercy pour repérer les piscines non déclarées par leurs propriétaires. Ce logiciel, qui pourrait permettre de limiter les déplacements des géomètres, utilise notamment des modèles d'intelligence artificielle développés par Google.

Depuis plusieurs années, la DGFIP (Direction générale des finances publiques) développerait un système capable de détecter automatiquement les piscines pour vérifier si elles ont bien été déclarées, rapporte Le Canard Enchaîné . L’objectif est de limiter les interventions des géomètres, régulièrement missionnés par Bercy afin d'inspecter les terrains.

Avec l'aide de Google

L'administration fiscale a notamment eu recours aux services de Google. Le géant du numérique offre en effet un accès à ses modèles de reconnaissance basés sur l'intelligence artificielle via son infrastructure cloud. Cette technologie, retravaillée par les techniciens de Bercy et appliquée aux cartes de l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), permet ainsi d'identifier automatiquement les piscines.

« Seules les photographies aériennes de l'IGN (données disponibles en open source) font l'objet d'un traitement sur le cloud à l'exclusion de toutes autres données foncières et fiscales » , a assuré Bercy. « Un traitement informatique vérifie ensuite si les piscines et bâtis ainsi détectés sont correctement imposés aux impôts directs locaux (taxe foncière notamment). A défaut, le propriétaire du bien est invité à régulariser sa situation » , a précisé la Direction générale des finances publiques (DGFIP) à BFM Business.

En phase de test

Le logiciel a été testé plusieurs fois dans différents territoires. Un essai effectué à Marmande (Lot-et-Garonne) en 2017 avait ainsi révélé qu’un tiers des piscines de la ville n’étaient pas déclarées. Les tests se poursuivent actuellement dans quelques départements, comme les Bouches-du-Rhône.

Le dispositif pourrait être déployé dans les prochains mois et se perfectionner afin de pouvoir également détecter les garages, les vérandas ou encore les courts de tennis.

27 commentaires

  • 14 août09:02

    Ils ne sont forts qu'avec les faibles...je me rappelle avoir participé à des manifestations de motards en colère, autoroutes bloquées, moteurs au rupteur en ville, en 2 jours le projet loi était retiré...il n'y a qu'à voir à quelle vitesse notre cher président a abandonné son contrôle technique pour les 2 roues. Seules les mobilisations de masse payent, ce gouvernement ne reconnaît que la force..


Annonces immobilières