Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Personnes âgées vulnérables : les professionnels de la finance appelés à plus de vigilance
Mingzi15/04/2021 à 09:23

La notion de « personne âgée vulnérable » est difficile à définir car le seul critère de l'âge ne suffit pas. (Crédit photo: Fotolia)

La notion de « personne âgée vulnérable » est difficile à définir car le seul critère de l'âge ne suffit pas. (Crédit photo: Fotolia)

L'ACPR et l'AMF appellent les professionnels de la finance à exercer une vigilance renforcée à l'égard des personnes âgées vulnérables en matière de commercialisation de produits financiers, afin de s'assurer du consentement éclairé de ces personnes et d'éviter une inadéquation du conseil fourni.

L'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et l'AMF (Autorité des marchés financiers) sont deux organisations qui veillent a? la protection des clients des secteurs de la banque, de l'assurance et de la finance. Leur mission consiste notamment a? identifier les risques auxquels les clients pourraient être exposés et a? veiller a? ce que leurs intérêts soient toujours pris en compte par les professionnels.

Les deux autorités viennent de publier une communication à l'attention des professionnels de la finance pour les encourager à exercer une vigilance renforcée à l'égard des personnes âgées vulnérables en matière de commercialisation de produits financiers, afin de s'assurer du consentement éclairé de ces personnes et d'éviter une inadéquation du conseil fourni. Cette problématique pourrait prendre de l'ampleur dans les prochaines années, car ce type de clientèle sera certainement amené a? croître compte tenu du vieillissement démographique.

Sécuriser toutes les parties prenantes

L'objectif de l'ACPR et de l'AMF est de sécuriser l'ensemble des parties prenantes. Le client d'une part : il s'agit de limiter les risques de recevoir un conseil inadéquat ou fondé sur un consentement altéré, et de veiller a? ce que ses placements ne deviennent pas inadaptés compte tenu de l'évolution de ses besoins au fil du temps. L'établissement d'autre part, car celui-ci pourrait supporter des risques liés au défaut de conseil ou des risques de réputation ou de poursuite judiciaire. 

La notion de personne âgée vulnérable n'est pas facile à définir

La notion de « personne âgée vulnérable » est difficile à définir car le seul critère de l'âge ne suffit pas. En effet, un faisceau d'indices de vulnérabilité peut aussi amener à s'interroger sur la capacité d'un client à exprimer un consentement éclairé. Le conseiller peut être par exemple être confronté à des situations dans lesquelles il peut douter de la capacité du client a? faire preuve d'un consentement éclairé lors d'une opération portant sur un produit financier. Il peut également percevoir à travers le fonctionnement du compte ou des opérations atypiques les difficultés rencontrées par la personne âgée pour gérer ses finances.

Vigilance renforcée mais sans discrimination

Les autorités estiment que les établissements se doivent de mettre en œuvre une vigilance renforcée, afin de limiter au maximum les risques de commercialisation inadaptée mais aussi afin d'accompagner au mieux le recueil des préférences et les besoins des personnes concernées dans le temps et écarter ainsi tout risque de discrimination.

Elles invitent les professionnels de la finance a? mettre en œuvre différentes mesures. Elles les encouragent à former et sensibiliser d'avantage leurs conseillers aux vulnérabilités potentielles des seniors pour mieux les accompagner et recueillir des décisions financières fondées sur un consentement éclairé. Elles les invitent également à créer un rôle de « référent vulnérabilité » a? qui serait confié la responsabilité de porter cette démarche auprès de la direction de l'établissement et de veiller a? son implémentation dans les pratiques commerciales ainsi qu'a? son suivi. Enfin, elles suggèrent de renforcer leurs contrôles internes.
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 7LM
    15 avril09:34

    Les professionnelles de la finance et consors , notaires , huissiers, etc ... Sont déjà très investit dans les personnes vulnérables . Un cancer peut en cacher un autre !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer