1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Pay How You Drive" : l'assurance automobile connectée
Boursorama avec Pratique.fr26/01/2018 à 14:06

Favoriser les bons conducteurs en réduisant leur prime d'assurance, tel est le concept "Pay How You Drive" importé des Etats-Unis et qui apparaît peu à peu en France. Grâce à un boitier connecté installé dans la voiture, l'assureur est informé du comportement de l'assuré au volant et ajuste sa prime en fonction. Un procédé qui séduit de plus en plus et suscite aussi quelques inquiétudes.

"Pay How You Drive" : l'assurance automobile connectée / iStock.com - andresr

Comment fonctionne le Pay How You Drive (PHYD) ?

Il y avait déjà le "Pay as You drive" ou l'assurance au km, qui existe toujours et qui permet à l'assuré de payer au prorata des kilomètres parcourus, mais le PHYD va plus loin. Au-delà des kilomètres, c'est la façon de conduire qui est analysée et qui permettra de calculer la prime d'assurance. Pour cela, il faudra tout d'abord accepter d'installer un boîtier connecté à l'intérieur du véhicule. Ce boîtier transmettra alors plusieurs informations à l'assureur lui permettant d'attribuer une "note de conduite" sur laquelle sera indexé le montant de la prime d'assurance. Ces points de conduite varient selon les assureurs mais regroupent généralement le nombre de km parcourus, les horaires de conduite, le temps de repos lors d'un trajet, la façon de prendre les virages, les accélérations, les freinages ou encore la vitesse en fonction du trafic. La géolocalisation peut également être transmise à l'assureur, ceci afin de localiser le véhicule en cas de vol ou pour déterminer les responsabilités lors d'un accident.
En cas de bonne note, l'assuré pourra ainsi bénéficier d'une réduction de sa police d'assurance de l'ordre de 30%.

Les assureurs et assurés concernés par la formule connectée

Ces nouvelles primes d'assurance fonctionnent très bien aux Etats-Unis et intéressent de plus en plus d'automobilistes en France. Selon une étude Forrester Research à l'échelle mondiale, 70% des consommateurs seraient ainsi prêts à s'équiper d'un boîtier connecté pour réduire leur prime d'assurance. Les jeunes conducteurs sont les plus concernés, considérés par les assureurs comme profil à risque, et ont une prime généralement plus élevées. S'ils se révèlent de bons conducteurs, nombre d'entre eux pourraient ainsi voir leur prime d'assurance devenir enfin abordables. De plus, ces profils sont souvent très "connectés" et friands de nouvelles technologies.
Axa et Allianz sont les deux premiers à s'être lancés dans l'assurance auto connectée en France. L'offre Youdrive de Direct Assurance s'adresse ainsi en particulier aux conducteurs qui ont moins de 7 ans de permis, et promet jusqu'à 50% de réduction. La formule Allianz "conduite connectée" s'adresse, quant à elle, à tous les conducteurs et propose, après un diagnostic rapide, des réductions de 10 à 30%.

Trucs et astuces

Les risques de dérive d'un tel système inquiètent néanmoins. En cas de freinage brusque pour éviter un accident par exemple, le boitier ne va t'il pas simplement comprendre que vous conduisiez dangereusement ?
Par ailleurs, les données récoltées peuvent conduire à un "flicage" de l'assuré. Certains, aux Etats-Unis, se sont ainsi vus résilier leur contrat d'assurance à cause d'une conduite jugée trop dangereuse. En France heureusement la CNIL veille au grain et tous les contrats d'assurance auto connectée doivent d'abord passer entre ses mains.

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lesfaits
    27 janvier00:18

    Bio-capteur pour les pets aussi (production de méthane qui augmente l'effet de serre): pollueurs → payeurs. Le "conSept(ique)" pourrait s'appeler "paie pour tes pets".

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer