Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ouvrir un produit d'épargne à un enfant
Boursorama avec Pratique.fr22/02/2021 à 16:30

Faire fructifier des étrennes, prévoir un investissement immobilier, lui constituer un bas de laine... Les raisons pour ouvrir une épargne à votre enfant sont nombreuses et personnelles. Mais avant de se lancer, il peut être intéressant de faire les tours de propositions pour trouver la plus appropriée.

Ouvrir un produit d'e?pargne a? un enfant - iStock-max-kegfire

Ouvrir un produit d'e?pargne a? un enfant - iStock-max-kegfire

L'embarras du choix

Exception faite du Livret A, qui peut être ouvert à partir de 16 ans sans demander le consentement des parents, l'ouverture d'un produit d'épargne pour un enfant ne peut être réalisée que par un parent ou un représentant légal. La démarche demandera sa pièce d'identité, celle du mineur pour lequel le produit sera ouvert ainsi qu'une copie du livret de famille. Dans le cas du Livret A, il faudra réaliser un versement minimum de 10 euros à l'ouverture. Son plafond de dépôts est fixé à 22 950 euros et, avant les 16 ans du bénéficiaire, celui-ci doit être autorisé par un représentant légal pour pouvoir se saisir des fonds. Si sa rémunération est défiscalisée, elle n'est que de 0,50 % Autre possibilité, le compte épargne logement (CEL). Cette fois, le versement initial sera de 300 euros. Les suivants devront être supérieurs à 75 euros. Son plafond est fixé à 15 000 euros pour une rémunération à 0,5 %. Pour les comptes ouverts avant 2018, les intérêts générés sont exonérés d'impôt mais soumis aux prélèvements sociaux. Pour ceux ouverts à partir de 2018, ils sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 %. Même si les fonds sont disponibles sans contraintes, le représentant légal se charge de la gestion du compte jusqu'aux 18 ans du bénéficiaire.

Le classique PEL

Le plan épargne logement (PEL) implique quant à lui un versement de 225 euros à l'ouverture. Ensuite, le montant est libre tant que le total annuel atteint 540 euros. Mais, lorsque le plan passe les dix ans, il ne peut plus recevoir de virements. Pour un PEL ouvert avant le 28 février 2011, il faudra compter une durée de quinze ans. Hors intérêts, les dépôts sont plafonnés à 61 200 euros. Le taux de rémunération de ce produit est de 1 %. Pour les plans ouverts avant 2018, les intérêts sont exonérés d'impôts pendant les onze premières années. Quant aux PEL ouverts à partir de 2018, ils sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 %. Même si la somme n'est pas verrouillée, tout retrait entraînera la clôture du produit. La gestion du compte revient là aussi au représentant légal. Les solutions populaires comprennent également le Livret jeune, qui concerne les 12 à 25 ans. À l'ouverture, il faudra s'acquitter d'un versement minimum de 10 euros. Ultérieurement, le montant est libre. Les intérêts générés par son taux de rémunération, de 0,99 % en moyenne en fin d'année dernière, sont défiscalisés. Toutefois, son plafond de dépôt est fixé à 1600 euros. Avant ses 16 ans, le bénéficiaire doit avoir l'accord d'un représentant pour réaliser des retraits. Jusqu'à ses 18 ans, il retire librement sauf si son représentant s'y oppose.

Des options à ne pas négliger

C'est notamment le cas du plan d'épargne retraite, en fonds euros ou en unités de compte.  La rémunération de ce produit, quant à elle, dépendra du support choisit. Si les fonds versés sur le PER sont figés jusqu'à la retraite, il existe une exception : l'acquisition d'une résidence principale. Dans ce cas, les sommes saisies seront soumises à la tranche marginale d'imposition. Souscrire à une assurance-vie au nom de l'enfant n'est pas improbable non plus. Les versements sont libres et elle n'a pas de plafond. Comme pour le PER, la rémunération sera fonction du support choisi. Précisons toutefois qu'à partir de 12 ans, l'enfant doit fournir son accord pour qu'une assurance-vie soit ouverte à son nom.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lleonar2
    24 février10:57

    M924 les gouvernements ont bien compris que l'immo n'est pas delocalisable et vont matraquer à terme en impôts et en travaux obligatoires DPE .le PEA est dorénavant le meilleur placement à long terme avec 7% de rendement moyen. et permet un actionnariat Français à long terme.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer