1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moselle : Un bailleur condamné à cause d'une chaudière en panne
Boursorama avec Newsgene24/01/2020 à 17:40

Moselle : Un bailleur condamné à cause d'une chaudière en panne

Une locataire, qui était entrée dans son appartement de Sarrebourg (Moselle) en octobre 2017, ne pouvait plus bénéficier ni de l'eau chaude sanitaire, ni du chauffage à cause d'une chaudière défectueuse. Elle a alors engagé une procédure contre propriétaire. Celui-ci a dû lui rembourser de nombreux loyers. 

Le propriétaire d'un appartement de Sarrebourg (Moselle) a été condamné pour ne pas avoir fourni une chaudière en état de fonctionnement à sa locataire. L'habitante, qui n'avait plus de chauffage, ni d'eau chaude, a en effet dû faire appel au tribunal, faute de s'entendre avec son bailleur, explique Le Républicain Lorrain, mercredi 22 janvier.

L'homme devra verser à la plaignante l'équivalent des loyers pour les périodes où elle ne pouvait pas occuper le logement. Il devra aussi lui rembourser les frais engagés pour sa défense.

La chaudière n'a pas pu être testée

La locataire avait emménagé dans l'appartement en octobre 2017. Si l'état des lieux ne mentionnait aucun problème avec la chaudière, c'est qu'elle n'avait pas pu être testée, faute d'alimentation en gaz et électricité ce jour-là. Mais au moment de la brancher, le technicien avait signalé un problème, et quinze jours après, la chaudière était tombée en panne. Toutes les réparations engagées n'avaient ensuite pas résolu les dysfonctionnements.

La locataire ne pouvait pas avoir d'eau chaude sanitaire, ni de chauffage. En plein hiver, elle avait dû quitter son logement pour être hébergée chez des amis. Entre les mails, les lettres recommandées ou SMS plus ou moins cordiaux, les deux parties n'ont ensuite jamais réussi à s'entendre. D'autant que le propriétaire reprochait à sa locataire le non-paiement de loyers, précise le quotidien régional. Mais le tribunal a tranché. Le propriétaire avait bien l'obligation de délivrer un logement décent.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    24 janvier18:33

    Un jugement contre les bailleurs est extrêment rare c'est pourquoi il fait l'objet de cet article. La justice est toujours du côté du manche

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer