1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Linky : la fin de la polémique ?
Boursorama avec Pratique.fr16/11/2019 à 10:45

Après des mois de polémiques et plusieurs procédures judiciaires, l'Agence nationale des fréquences a tranché. Selon l'établissement public, le compteur électrique intelligent créé par Enedis ne présente aucun risque avéré d'exposition aux champs électromagnétiques.

iStock-fotojog

Retour sur la polémique

Linky, nouveau compteur électrique communicant de la firme Enedis, doit équiper tous les foyers français d'ici 2021. Le dispositif assure la transmission automatique des informations relatives à la consommation électrique du foyer au distributeur, qui les transmet au fournisseur d'énergie.  Gratuit, intelligent, rapide : sur le papier, ce nouveau compteur a tout pour plaire. Son fonctionnement soulève cependant de nombreuses inquiétudes auprès des usagers et des associations de consommateurs. Les principaux détracteurs pointent notamment du doigt le risque sanitaire relatif aux ondes émises par le compteur qui utilise le CPL (courant porteur en ligne). Une exposition prolongée à ces ondes pourrait avoir des effets dévastateurs sur le long terme, notamment chez les 2% de Français souffrant d'électrosensibilité.

Une étude qui apaise les craintes

Si la justice a déjà donné raison à plusieurs utilisateurs électrosensibles, ERDF a de son côté   affirmé avoir multiplié les tests pour évaluer le risque sanitaire. Le fournisseur d'électricité rappelle notamment que l'émission d'ondes de Linky n'est pas supérieure à celle d'un four à micro-ondes. L'étude de l'Agence nationale des fréquences (ANFR), publiée mercredi 9 octobre, démontre que le Linky ne représente aucun danger relatif à l'exposition aux ondes. L'établissement public a contrôlé 178 locaux d'habitation et lieux accessibles au public en milieu urbain entre juin et décembre 2018. Selon le rapport, plus de la moitié des lieux présentent une exposition nulle. Dans les lieux restants, le rapport détaille que les différents niveaux mesurés restent « 25 fois et 37 fois inférieurs aux valeurs limites réglementaires ».

Piratage et risque d'incendie ?

Cette étude ne répond cependant pas à toutes les questions de sécurité soulevées par l'installation systématique de Linky. Plusieurs départs de feu ont été rapportés lors du déploiement du dispositif, incendies indirectement liés à l'installation du compteur sur des installations électriques vétustes. Les détracteurs mentionnent également les risques de piratage. Sur son site Internet, Enedis garantit la fiabilité du dispositif, conçu pour détecter les éventuelles fuites sur la ligne et rapporter la moindre anomalie de fonctionnement. Rappelons que l'installation du compteur Linky est obligatoire et doit s'étaler jusqu'en 2021. Le projet de remplacement est encadré par des directives européennes et par contrat avec le fournisseur d'électricité -- ce dernier se réservant contractuellement le droit de remplacer les compteurs pour assurer la bonne gestion du réseau.

20 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • benrot
    17 novembre17:05

    fini les petit gars qui faisait des milliers de km pour relever le compteurs moins de co2

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer