Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les seniors, premières victimes de la précarité énergétique
Le Figaro27/03/2018 à 18:00

Les seniors consacrent plus de 10 % de leur budget à leurs factures d'énergie ( Crédits : Pexels )

Les seniors consacrent plus de 10 % de leur budget à leurs factures d'énergie ( Crédits : Pexels )

Près de 4 millions de Français consacrent plus de 10% de leur budget aux factures d'énergie, seuil au-delà duquel on parle de « précarité énergétique ». Les plus de 60 ans représentent plus de la moitié des personnes touchées par ce fléau.

Le gouvernement vient de démarrer la distribution du chèque énergie, qui remplace les tarifs sociaux de l'énergie et sera envoyé à près de 4 millions de Français d'ici fin avril. Les bénéficiaires toucheront cette année 150 euros en moyenne, un montant qui passera à 200 euros en 2019. De quoi soulager un peu le porte-monnaie de ces ménages qui souffrent particulièrement du froid hivernal.

D'après l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), près de 4 millions de Français consacrent plus de 10% de leur budget aux factures d'énergie, seuil au-delà duquel on parle de «précarité énergétique». Les plus de 60 ans sont surreprésentés dans cette population, puisqu'ils constituent 55% du total.

D'une part, leurs revenus diminuent lorsqu'ils partent à la retraite, ce qui accroît mécaniquement la part de l'énergie dans leur budget. D'autre part, comme leur température corporelle est plus basse, ils sont plus sensibles au froid et dépensent davantage en chauffage. Sans oublier qu'ils passent généralement plus de temps à leur domicile que les actifs. «Mon mari est à la maison en permanence, il a installé des chauffages d'appoint» témoigne ainsi Aliette Wintrebert, retraitée de 66 ans.

Achat groupé

Cette situation pose un vrai défi social pour le pays, qui est parallèlement confronté à la pénurie de places dans les établissements spécialisés de type Ehpad - selon le site RetraitePlus, on compte seulement une place en maison de retraite pour six personnes de plus de 80 ans. «Nous n'avons pas d'autre choix que d'améliorer les conditions de maintien à domicile, afin que les personnes âgées puissent vivre chez elles le plus longtemps possible, dans des conditions décentes» explique David Giffard, directeur de projet chez Groupe SOS, une organisation qui gère 62 Ehpad sur le territoire.

C'est dans cette optique que le site Selectra propose en ce moment aux seniors un achat groupé, en partenariat avec Groupe SOS. Les personnes âgées qui participent à cette opération bénéficieront d'un tarif négocié et verront donc leur facture d'énergie diminuer. L'offre est néanmoins ouverte à tous, sans condition d'âge. «Cette opération a pour objectif de sensibiliser sur la précarité énergétique des seniors. Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons négocier des prix intéressants», explique-t-on chez Selectra. À bon entendeur.

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • akelacca
    28 mars12:03

    Surtout qu'il y a un biais majeur dans leur analyse, les séniors sont plus souvent propriétaire de leur logement que le reste de la population. Hors un propriétaire qui a fini de rembourser son emprunt est libéré d'une charge qui représente environ 30% des dépenses d'un ménage. Bref de quoi faire sortir de la précarité malgré d'autre ratios moins favorable.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer