Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les Français toujours attachés à l'argent liquide
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr27/11/2021 à 08:45

Selon un sondage Ifop réalisé entre février et avril 2021 pour la Monnaie de Paris, les Français resteraient fortement attachés à l'argent liquide. Ils seraient 91 % à plébisciter la petite monnaie de façon régulière, et 70 % quotidiennement. Focus sur une tendance qui ne se dément pas...

Les Français toujours attachés à l'argent liquide / iStock-ThitareeSarmkasat

Les Français toujours attachés à l'argent liquide / iStock-ThitareeSarmkasat

Le moyen de paiement privilégié pour les petites transactions

Le cash a toujours été populaire, et cela ne semble pas près de s'arrêter. Au cours de l'étude, ils ne sont que 9 % à avoir affirmé ne jamais utiliser d'espèces. Quel que soit le profil sociodémographique des enquêtés, l'argent liquide reste le moyen de paiement privilégié des Français pour les petites transactions, mais également pour les donations et les actes de solidarité. Le paiement sans carte a explosé pendant la pandémie, mais il n'a pas pour autant détrôné cette coutume bien ancrée qui consiste à régler ses emplettes en espèces sonnantes et trébuchantes. Il semble même que ce comportement soit rassurant dans des périodes troublées. Depuis le début de la crise sanitaire, on retrouve le même attachement aux pièces et aux billets que pendant la crise économique et financière de 2008. La crise a généré une épargne conséquente sur les comptes courants, mais également une réserve sous le matelas.

La monnaie fiduciaire : l'attachement à des valeurs

Selon les résultats de l'enquête, les espèces sont utilisées par 87 % de nos concitoyens pour les petits paiements quotidiens chez les petits commerçants, et ils sont 72 % à utiliser les distributeurs automatiques de billets. Parmi les personnes interrogées, 83 % confirment leur attachement à la petite monnaie et se disent inquiets de son éventuelle disparition. Les principales qualités mises en avant sont la gratuité et la facilité d'utilisation, le caractère universel, la protection de la vie privée (notion de confidentialité) et la sécurité des échanges (notion de confiance et de fiabilité). L'étude montre également que la matérialité des espèces présente une vertu pédagogique, en permettant de transmettre aux plus jeunes la valeur de l'argent, ce qui n'est pas le cas de la monnaie dématérialisée. La monnaie fiduciaire serait donc ressentie comme un vecteur de lien social, ainsi que comme un moyen de transmettre une culture, un patrimoine et des valeurs communes.

Les paiements dématérialisés ressentis comme insécurisant

Les modes de paiement dématérialisés ont tendance à déclencher des réactions ambivalentes. Certes, on leur reconnait des avantages tels que le gain de temps et la simplicité, mais on leur reproche aussi d'exclure une frange de population hostile aux outils technologiques. Ce monde dématérialisé, accusé de manquer de transparence, serait perçu comme dénué d'humanité et susceptible d'empiéter sur la liberté individuelle. Ainsi, le sondage laisse apparaître que seulement 47 % des Français font confiance aux cartes bancaires, chiffre qui descend à 29 % pour le chèque et 8 % pour le paiement via le smartphone. Ce que cette étude tend également à démontrer et à confirmer, c'est que les Français tiennent avant tout à leur liberté de choix entre les moyens de paiement. Celle-ci représente un pilier incontournable de la confiance dans la monnaie.

22 commentaires

  • 28 novembre18:58

    Ceux qui affirment n'avoir jamais utilisé d'espèces sont des menteurs de première classe. Ils ne boivent jamais un café ou une bière ici ou là!!!


Annonces immobilières