Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les crédits immobiliers au plus bas jamais observé
information fournie par Le Figaro20/07/2021 à 16:11

(Crédits photo : Pixabay - annca )

(Crédits photo : Pixabay - annca )

On pensait avoir atteint le plancher mais au deuxième trimestre les taux moyens de crédit sont tombés à 1,06%, nouveau record.

Le taux moyen d'intérêt des crédits immobiliers en France s'est établi à 1,06% au deuxième trimestre 2021, un niveau qui n'a jamais été aussi bas, selon l'étude trimestrielle de référence publiée mardi. Le taux moyen s'est «stabilisé à un niveau particulièrement bas jamais observé jusqu'alors», indique l'observatoire Crédit Logement/CSA, qui associe les principaux établissements bancaires français à un institut d'études de marché.

Les taux des prêts ont d'ailleurs tous reculé, quelle que soit leur durée à l'octroi, ajoute l'Observatoire. En juin, ils étaient en moyenne de 0,86% sur 15 ans, 0,99% sur 20 ans et 1,18% sur 25 ans. Le niveau de l'apport personnel s'élève «de plus en plus rapidement», assure Crédit Logement, et concerne toutes les catégories d'emprunteurs, quel que soit le niveau de leurs revenus.

La hausse des prix se renforce

La durée moyenne des prêts accordés était de 234 mois, soit 19 ans et demi, au deuxième trimestre 2021. Elle s'est accrue dès le début de l'été 2020, permettant «d'absorber les conséquences de la hausse des prix des logements qui se renforce au fil des mois», indique le communiqué. Au seul mois de juin 2021, la durée moyenne des prêts s'établissait même à 237 mois, «un niveau qui n'a encore jamais été aussi élevé», avec 8 mois de plus par rapport à décembre 2020.

Le nombre de prêts a progressé de 39,1% au deuxième trimestre, par rapport à «une période équivalente qui en 2020 avait subi de plein fouet le choc du premier confinement», nuance l'Observatoire. En mars, la demande s'est nettement redressée «grâce à une amélioration remarquable des conditions de crédit», mais sans revenir au niveau de 2019. Au deuxième trimestre, le nombre de prêts restait inférieur de 12% à la période équivalente en 2019.

0 commentaire

Annonces immobilières