Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pouvoir d'achat des salaires est en constante progression depuis 20 ans
Mingzi13/04/2021 à 09:08

Cette hausse des salaires est essentiellement due au fait que les salariés sont de plus en plus qualifiés et aussi à l'évolution de la répartition des emplois par secteur d'activité. (Crédit photo: 123RF)

Cette hausse des salaires est essentiellement due au fait que les salariés sont de plus en plus qualifiés et aussi à l'évolution de la répartition des emplois par secteur d'activité. (Crédit photo: 123RF)

Selon l'INSEE, entre 1996 et 2018, le salaire annuel net moyen en équivalent temps plein des salariés du secteur privé a augmenté de 0,6% en moyenne par an et s'établit à 27.980 euros. Toutefois, les disparités entre secteurs d'activité et professions sont parfois très marquées.

Le pouvoir d'achat des salaires a progressé de 2% par an en moyenne depuis 1951

Selon l'INSEE, entre 1996 et 2018, le salaire annuel net moyen en équivalent temps plein (EQTP) des salariés du secteur privé a augmenté de 13,1% en euros constants, soit de 0,6% en moyenne par an. Les évolutions en euros constants tiennent compte de l'évolution des prix. En 2018, le salaire annuel moyen atteint 27.980 euros. Pour les salariés à temps complet, le pouvoir d'achat des salaires a progressé de 2% en moyenne par an depuis 1951.

Cette hausse des salaires est essentiellement due au fait que les salariés sont de plus en plus qualifiés et aussi à l'évolution de la répartition des emplois par secteur d'activité. En effet, les cadres représentent 21% des salariés dans le secteur privé en 2018, contre 13% vingt ans auparavant, tandis que la part des ouvriers s'est réduite de 38% à 30%. Par ailleurs, la structure des emplois a été profondément modifiée par le déclin de l'industrie (16% des salariés en 2018 contre 29% en 1996) et l'essor des services (58% contre 46%).

Entre 1996 et 2018, le salaire médian a augmenté de 10,7% en euros constants, soit de 0,5% en moyenne par an. La croissance est plus marquée aux extrémités. Pour les 10% de salariés les moins rémunérés, la croissance est de 15,3% soit 0,6% en moyenne par an. A l'opposé de l'échelle salariale, pour les 10% de salariés les mieux rémunérés la croissance est de 13,7% sur soit 0,6% en moyenne par an. 

Le salaire des ouvriers est celui qui a le plus progressé 

Entre 1996 et 2018, le salaire annuel net moyen en EQTP des ouvriers a augmenté de 15,3%, soit de 0,6% en moyenne par an en euros constants. Il s'élève à 21.460 euros en 2018. Plus dynamique que celui des autres catégories socioprofessionnelles, il évolue à un rythme proche de celui du Smic. 

Le salaire moyen des employés est de 20.470 euros en 2018. Il a un peu moins progressé que celui des ouvriers sur la même période (+ 0,4% en moyenne par an en euros constants). Les salaires d'une partie des employés et des ouvriers sont proches du Smic et peuvent bénéficier de ce fait de ses revalorisations au travers notamment d'accords de branches.

Le salaire moyen des cadres est de 50.600 euros en 2018. Il a augmenté en moyenne de 0,2% par an. Les salaires des cadres sont les plus sensibles aux chocs conjoncturels car ils intègrent une part variable liée à la performance individuelle ou collective plus forte. Ainsi, ils ont bénéficié des plus fortes hausses au début des années 2000 mais ont davantage baissé de 2009 à 2013, à la suite de la crise économique de 2008, et progressent depuis à un rythme moindre que ceux des employés et des ouvriers. 

Le salaire moyen des professions intermédiaires est de 28.480 euros en 2018. Il est resté relativement stable et n'a progressé que de 0,1% par an en moyenne.

Le salaire dans l'industrie est celui qui a connu la plus forte croissance

Entre 1996 et 2018, le salaire annuel net moyen en EQTP dans l'industrie a augmenté de 21,5%, soit de 0,9% en moyenne par an en euros constants. En 2018, il s'élève à 30.990 euros. 

Dans la construction (25.090 euros) et dans le commerce (25 660 euros) la hausse est de 0,6% en moyenne par an. 

Dans les services (28 150 euros), il s'est accru de 0,4% en moyenne par an. Toutefois, cette moyenne cache de grandes disparités : le salaire moyen a augmenté de 0,3% dans les transports (26.840 euros) et de 0,9% dans les services financiers (42.240 euros).

L'écart salarial entre femmes et hommes s'est réduit d'un quart en vingt ans

En 2018, le salaire annuel net moyen est de 25.110 euros pour une femme et de 30.020 euros pour un homme, soit un écart de 16,3% en EQTP, c'est près de 6 points de moins (soit un quart) par rapport à 1996. 

Le salaire net moyen des femmes a progressé de 0,8% par an en moyenne et celui des hommes de 0,5%. 

L'écart de salaire s'explique pour partie par les différences de structure des emplois des femmes et des hommes, notamment par secteur et niveau de qualification. La réduction de cet écart ésulte notamment de la hausse de la part des femmes parmi les emplois les plus qualifiés, en particulier parmi les cadres, leur part passant de 24 % en 1996 à 36 % en 2018.
 

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2674460
    17 avril11:51

    Et pour ceux qui sniffent de la coke quotidiennement et qui font de temps en temps un saut au Bois de Boulogne, je te dis pas ! Il faut que l'INSEE intègre ça dans son indice des prix à la consommation.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer