Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Défense reste l'un des quartiers d'affaires les plus attractifs au monde
Le Figaro20/05/2020 à 06:00

Si elle ne peut pas rivaliser avec l'abondante verdure de son voisin allemand et la qualité de son air, La Défense dispose d'un large réseau de transports en commun et de constructions récentes respectant les dernières normes environnementales. (Crédits photo : Unsplash - Dimitry Anikin )

Le quartier parisien se classe 4e sur 21 dans un palmarès international. La City de Londres reste en tête malgré le Brexit.

La City de Londres trône au sommet des quartiers d'affaires les plus attractifs devant Midtown à New York et Marunouchi à Tokyo. Paris-La Défense reste dans la course, en 4e position sur 21, devançant Canary Wharf, le second quartier d'affaires londonien. Mais le podium lui échappe. C'est le bilan qu'il faut tirer du deuxième palmarès mondial mené par le cabinet EY pour le compte d'Urban Land Insitute et du Global business districts innovation club.

«Au-delà de ce simple résultat, il faut prendre en compte les dynamiques à l'œuvre avec des écarts qui s'amenuisent de façon remarquable», souligne Vincent Raufast chez EY. Il retient notamment la belle résistance de la City dont la suprématie s'effrite malgré tout tandis que la place de New York perd un peu de sa superbe et que Paris La Défense et Canary Wharf se renforcent. Un peu plus loin dans le classement, cette édition marque surtout la montée en puissance des quartiers d'affaires asiatiques portés par leur poids économique croissant et par la puissance de leurs marchés locaux.

2e pour les performances environnementales

«Ce qui fait la force de Paris-La Défense, c'est sa régularité, précise Vincent Raufast. Le quartier n'est jamais premier mais il est bien classé partout contrairement à certains profils très déséquilibrés.» Cela n'empêche le quartier parisien de se classer deuxième, juste derrière Francfort, pour ses performances environnementales. Si elle ne peut pas rivaliser avec l'abondante verdure de son voisin allemand et la qualité de son air, La Défense dispose d'un large réseau de transports en commun et de constructions récentes respectant les dernières normes environnementales.

Le quartier est aussi celui qui est le mieux classé en Europe pour le climat des affaires, profitant d'une amélioration de la situation économique et d'une politique perçue comme plus favorable aux entreprises que par le passé. En revanche, lorsqu'il s'agit d'attirer des talents internationaux, Londres est sans rivale, plaçant en tête bien au-dessus de la mêlée ses deux quartiers d'affaires.

Maîtriser les coûts

Et que pourrait changer le Covid-19 dans ces perceptions et dans la pertinence même d'un quartier d'affaires? «Cette crise ne signifie pas du tout la fin des bureaux, estime Vincent Raufast, elle ne fera qu'accélérer des tendances déjà à l'œuvre depuis plusieurs années pour aller vers plus de technologie, plus de digitalisation et plus de développement durable.» Sur ce dernier point, au-delà du marketing des entreprises, dans la mesure où les nouvelles générations de collaborateurs sont très sensibles à ces arguments, ils deviennent essentiels pour recruter les meilleurs talents.

Il est vrai que le travail collaboratif, l'intégration de nouveaux salariés et bien d'autres activités ne peuvent se faire dans de bonnes conditions que dans des espaces physiques dédiés. Il n'en reste pas moins que les entreprises cherchent actuellement plus que jamais à maîtriser leurs coûts et avec le succès du télétravail, la tentation est grande de réduire les surfaces et repenser ses bureaux différemment.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer