Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Impôt sur le revenu : la petite astuce pour éviter d'être prélevé part le fisc à l'automne
information fournie par Boursorama avec Newsgene29/09/2021 à 09:15

Le montant prélevé à la source ne couvre parfois pas entièrement le montant dû par le contribuable. (illustration) (Pixabay / Robert-Owen-Wahl)

Le montant prélevé à la source ne couvre parfois pas entièrement le montant dû par le contribuable. (illustration) (Pixabay / Robert-Owen-Wahl)

L'administration fiscale française a commencé lundi 27 septembre à récupérer tout ou partie des compléments d'impôts dont 11 millions de foyers étaient redevables. Pour certains contribuables, le prélèvement était une surprise alors que la DGFiP avait informé les personnes concernées en amont. Il existe un moyen d'éviter cela : informer le fisc en temps réel de sa situation.

Onze millions de contribuables ont vu leur compte en banque prélevé par le fisc lundi 27 septembre au titre de l'impôt sur le revenu. Il s'agissait d'un complément d'impôt que les personnes concernées devaient encore à l'administration. La Direction générale des finances publiques (DGFiP) avait averti tous les foyers redevables en août dernier. Cela n'avait donc rien d'une surprise, rapporte Capital.

Régler ses comptes avec le fisc

Même si le prélèvement à la source a été instauré, les contribuables doivent continuer à faire leur déclaration sur le revenu au printemps. C'est à ce moment-là que le fisc calcule le montant final de l'impôt à payer sur les revenus de l'année précédente. Soit le montant est conforme à ce qui a déjà été prélevé, soit le contribuable a versé trop d'argent et sera remboursé.

Dernière possibilité : le contribuable n'a pas payé assez d'impôts et se retrouve avec un trop-perçu à régler. « C'est le cas, par exemple, si le montant qui a été prélevé à la source sur vos revenus en 2020 n'a pas permis de couvrir l'intégralité de votre impôt ou si vous avez bénéficié en janvier 2021 d'une avance de réductions ou de crédits d'impôt trop importante », note le service des impôts.

Informer de chaque changement de situation

Le complément d'impôt est alors à verser à partir de septembre. Il intervient en un seul prélèvement en dessous de 300 € et en plusieurs prélèvements au-delà. Pour éviter de se voir réclamer un complément d'impôt, il existe des solutions. Dès que votre situation change, comme une naissance, un divorce, un changement d'emploi ou une augmentation de salaire, il faut en avertir au plus vite l'administration fiscale.

Pour déclarer une hausse de vos revenus, il faut aller sur impots.gouv.fr, puis dans « gérer mon prélèvement à la source » et cliquer sur « actualiser suite à une hausse ou une baisse de vos revenus ». Une fois informé, le fisc recalculera le montant du taux de prélèvement à la source. Cette manipulation devrait permettre d'éviter des écarts entre les sommes payées et les sommes réclamées.

6 commentaires

  • 29 septembre10:15

    Arrêter de bosser et se mettre au RSA ?


Annonces immobilières