Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Immobilier : victimes de leur succès, les zones rurales en pénurie de logements disponibles
information fournie par Boursorama avec Newsgene14/09/2022 à 15:35

D'après une étude publiée par le site MeilleursAgents, la pénurie de biens immobiliers s'intensifie dans le monde rural. Illustration.  (Pixabay / OleksandrPidvalnyi)

D'après une étude publiée par le site MeilleursAgents, la pénurie de biens immobiliers s'intensifie dans le monde rural. Illustration. (Pixabay / OleksandrPidvalnyi)

Dans sa dernière étude, le site MeilleursAgents constate une pénurie de l'offre immobilière dans les zones rurales. Depuis 2019, les stocks de bien immobiliers auraient ainsi été divisés par deux dans les villes de campagne. Paris, à l'inverse, se trouve actuellement dans une situation de sur-offre.

En se basant sur les annonces de biens immobiliers mis en vente sur SeLoger.com , MeilleursAgents vient de publier une étude selon laquelle le manque de logements disponibles s'intensifie dans le monde rural. Selon cette analyse relayée ce mardi par BFM TV , l'année 2022 serait en effet marquée par une pénurie dans les villes de campagne. Depuis 2019, les stocks de biens immobiliers en vente dans ces zones auraient ainsi été divisés par deux.

À l'inverse, Paris se trouve dans une situation de sur-offre. Les stocks de biens immobiliers mis en vente dans la capitale sont au plus haut depuis quatre ans, révèle l'étude. Un constat qui a pour conséquence une diminution anticipée de 3 % des prix de l'immobilier dans la ville lumière. À titre de comparaison, les zones rurales devraient voir leurs prix augmenter de + 5 % dans l'année à venir.

Un ralentissement des transactions immobilières

L'étude met toutefois l'accent sur le dynamisme du marché immobilier hexagonal. Avec une prévision de l'ordre d'1,1 million de ventes réalisées en 2022, le volume de transaction pourrait égaler le record historique de 2021. Dans les zones rurales, les prix ont connu une hausse non négligeable de + 8 % lors des douze derniers mois, période au cours de laquelle la capitale s'est démarquée avec une baisse de 1,2 %.

D'après MeilleursAgents, le marché français de l'immobilier devrait cependant ralentir avec une augmentation moyenne des prix estimée à + 3 % sur les douze prochains mois contre + 5,7 % lors de l'année écoulée. Le volume des transactions pourrait lui aussi diminuer légèrement : environ 950 000 ventes immobilières devraient être réalisées en France au cours de l'année à venir.

1 commentaire

  • 14 septembre17:08

    Ils se barrent tous de Paris


Annonces immobilières