1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier, flat tax, Bourse : neuf affirmations vraies et fausses sur les placements
Le Revenu13/08/2019 à 11:53

La «flat tax» supprime l'intérêt de l'assurance vie. Vrai ou faux ? (© Le Revenu)

L'art de bien placer son argent et d'optimiser ses impôts est complexe. Voici neuf affirmations vraies et/ou fausses, pour vous aider à connaître les subtilités et investir gagnant à la rentrée de septembre.

Découvrez neuf affirmations, parfois vraies, parfois fausses, pour mieux connaître les placements et leur fiscalité.

Le placement en actions rapporte 9% en moyenne

VRAI 
Celui qui aurait placé en 1968 son argent dans les valeurs de l'indice général, puis dans celles de l'indice CAC 40, aurait multiplié sa mise par 76 (+7.517 %), soit un taux de rendement annuel moyen en cinquante ans de 9,05 % (dividendes compris).

Un fonds de garantie couvre les faillites bancaires

VRAI 
Le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR) couvre les dépôts bancaires, les titres et les cautions, hors livrets réglementés couverts par l'État à 100%.

Le FGDR, organisme d'intérêt général, intervient lorsqu'une banque est en faillite.

Le plafond d'indemnisation est fixé à 100.000 euros par déposant pour les comptes courants, les dépôts à terme, les comptes et plans d'épargne, les dépôts effectués sur les comptes-espèces des PEA, des plans d'épargne-retraite et d'épargne salariale.

En cas de cession de votre logement, le gain est taxé à 5,5%

FAUX 
On a tendance à l'oublier : la résidence principale reste la dernière oasis fiscale en France.

En cas de cession, quel que soit le montant de la plus-value réalisée, il n'y a aucun impôt ni prélèvements sociaux à acquitter.

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer