1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : avec Boursorama Banque, le prêt relais est un jeu d'enfant !
Boursorama Banque17/10/2019 à 10:30

Bien comprendre le fonctionnement du prêt relais ( Créditss: Adobe Stock)

PUBLI-REDACTIONNEL.Le marché immobilier francilien poursuit sur sa lancée avec un volume de transactions en hausse de 9 % sur les trois premiers mois de l'année. Près d'un acheteur sur deux est déjà propriétaire et revend son bien pour en acheter un autre plus grand dans la foulée. Pour bien gérer les possibles décalages de trésorerie, il existe une solution : le prêt relais. Explications.

Depuis maintenant deux ans, le marché immobilier francilien connait un grand dynamisme en matière de transactions. Près de 180.000 ventes se concrétisent annuellement en Ile-de-France dans l'ancien. Au premier trimestre 2019, les volumes de ventes ont encore progressé de 9% par rapport à la même période l'an passé (1). «Fondamentalement, la valeur refuge attachée au logement, le souhait de devenir propriétaire dès que cela apparait possible, au-delà d'un simple calcul financier, mobilisent toujours les ménages», analysent les Notaires du Grand Paris (1). Les conditions de marché entretiennent également ce dynamisme : «Les taux d'intérêt inférieurs à l'inflation et la hausse apparemment continue des prix donnent une justification économique à l'achat. Des conditions de financement très favorables facilitent les acquisitions : les ventes sont donc rapides et fluides.» (1).

Acheter un nouveau logement alors qu'on est déjà propriétaire

Ce dynamisme se retrouve à l'autre bout de la chaîne avec des demandes de crédits qui vont crescendo auprès des courtiers. «Nous enregistrons une hausse de 8 % de nouvelles demandes sur les cinq premiers mois de 2019 par rapport à la même période en 2018», souligne Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi. Si les personnes désireuses de devenir propriétaires pour la première fois (les primo-accédants), représentent près de 59% des emprunteurs (2), 41% sont des secundo-accédants, c'est-à-dire des personnes déjà propriétaires et qui souhaitent revendre leur bien pour en acheter un autre dans la foulée. Dans cette configuration, la plupart souhaite d'abord vendre le premier bien puis une fois qu'ils disposent des fonds, acheter le second. Mais cette situation reste rare en pratique. Il est plus fréquent que l'achat du second bien se fasse avant la vente du premier. Mais comment en financer l'acquisition ? En recourant au prêt relais. (3)

Le principe du prêt relais

Le prêt relais est un crédit immobilier de très court terme, qui n'excède pas un an. Il est possible de le renouveler une fois pour une durée équivalente.  En règle générale, les établissements de crédit octroient entre 60 et 70% de la valeur du bien à vendre (3), montant déduit du capital restant dû au titre de l'éventuel crédit en cours sur le logement. Si un compromis de vente est déjà signé, le montant du prêt peut représenter une part plus importante de la valeur du bien (4). Une des caractéristiques du prêt relais réside dans le fait que le capital prêté par la banque est remboursé par l'emprunteur après la vente de son premier logement. Il n'y a donc pas d'amortissement du capital mais un remboursement des intérêts et de la prime d'assurance durant l'échéance du prêt. Le souscripteur peut choisir entre deux modalités. S'il opte pour une franchise partielle, il paiera à la fois les intérêts et les primes d'assurances tous les mois. Si son choix porte sur une franchise totale, seules les primes d'assurance sont dues mensuellement. Les intérêts seront à rembourser en même temps que le capital emprunté dès que le bien sera vendu (4).

Les différentes formes de prêt relais

Il existe différentes formes de prêt relais. Par exemple, lorsqu'aucun crédit complémentaire n'est nécessaire parce que le prix de vente du premier logement suffira à acquérir le second. On parle alors de prêt relais «sec».  Dans ce cas, le taux du crédit relais risque d'être supérieur à celui d'un crédit immobilier classique, ce dernier étant remboursé sur une durée beaucoup plus longue (3). Mais de manière générale, le prêt relais est associé à un crédit immobilier, le nouveau bien à acquérir étant la plupart du temps plus cher que celui mis en vente. «Dans ce cas, le taux du prêt relais est souvent le même que celui proposé pour le crédit traditionnel», précise le site lafinancepourtous.com.

Et si le logement n'est pas vendu ?

Il est possible que le logement mis en vente pour financer le suivant ne trouve pas preneur.  «La banque peut exiger le remboursement du crédit relais à la date prévue au contrat même si votre bien n'est pas vendu. Le non remboursement du crédit relais peut entrainer un recouvrement contentieux et une inscription au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP)», précise le guide des «clés de la banque». Mais avant d'en arriver là, d'autres pistes peuvent être envisagées. La plus évidente semble être de baisser le prix de vente du logement ou d'effectuer des travaux qui permettront de vendre le bien plus rapidement. Si la situation financière du client le permet, le prêt relais peut être transformé en prêt classique (3) ou bien encore le bien non vendu peut être « mis en location à condition que les futurs loyers encaissés permettent de revenir à un taux d'endettement acceptable », indique lafinancepourtous.com.

Passer par une banque en ligne

Pour boucler une opération financée par un prêt relais, avoir le bon tempo est essentiel. A cet égard, passer par les services d'une banque en ligne peut vous faire gagner un temps précieux. Avec Boursorama Banque vous pouvez effectuer une demande à n'importe quel moment depuis votre ordinateur (5). Vous bénéficiez d'une réponse de principe immédiate (6). De plus, Boursorama Banque n'exige aucune domiciliation de revenus et ne facture aucuns frais de dossier (7). Et ce n'est pas parce que vous êtes derrière votre écran que vous êtes seul pour autant. Une interrogation pendant que vous remplissez le formulaire de souscription ? Nos conseillers Crédit Immobilier sont là pour répondre à toutes vos questions (8)

Je découvre l'offre de Boursorama Banque ICI


(1) Communication immobilière mensuelle des Notaires du Grand Paris

(2) Baromètre du logement. Profil des emprunteurs en Ile-de-France

 (3) La finance pour tous. Focus sur le crédit relais

(4) Les clés de la banque « Le crédit relais immobilier »

(5) L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 10 jours et l'achat est subordonné à l'obtention du crédit. Si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur remboursera les sommes perçues.

(6) Obtention d'une réponse de principe immédiate suivie d'un accord définitif après étude du dossier, sous réserve d'un dossier complet.

(7) Aucuns frais de dossier pour toute demande de financement effectuée directement auprès de Boursorama Banque

(8) Conseillers Crédit Immobilier joignables du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 8h45 à 16h30 ( sauf jours fériés).

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer