Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier à Paris : Les prix baissent de 0,4 %, une première depuis 2014
Boursorama avec Newsgene13/08/2020 à 15:38

Immobilier à Paris : Les prix baissent de 0,4 %, une première depuis 2014

Pour la première fois depuis juin 2014, le prix moyen du mètre carré de l'immobilier parisien a diminué au cours d'une période de sept mois. Entre janvier et juillet 2020, celui-ci est passé de 12 000 à 11 900 euros, soit une baisse de 0,4 %. Les professionnels de l'immobilier attendent cependant la confirmation de cette tendance qui est pour le moment basée sur l'analyse des tarifs pratiqués dans les petites annonces.

Les prix de l'immobilier à Paris ont baissé sur une période de sept mois pour la première fois depuis juin 2014. La chute enregistrée entre janvier et juillet 2020 est loin d'être forte puisque Price Hubble, spécialiste des données liées à l'immobilier, l'évalue à 0,4 %. Elle a néanmoins étonné les professionnels du secteur, qui attendent que les prévisions se vérifient, révèle Le Parisien.

L'estimation confirmée dans les prochains mois

Les chiffres analysés par l'entreprise pour arriver à cette estimation sont en effet ceux des petites annonces de vente de biens immobiliers parisiens. « Cela devra être confirmé dans les prochains mois par le concret des ventes réalisées via les notaires », précise Loeiz Bourdic, dirigeant de la branche française de l'entreprise.

Les tarifs pratiqués dans les mises en vente avaient très légèrement augmenté entre janvier et février avant que la crise sanitaire, économique et sociale ne viennent mettre fin à la tendance à la hausse. Les prix avaient en effet connu une baisse minime en mars mais les experts attendaient un rebond notable en avril. Ce dernier a bel et bien eu lieu, avec un prix moyen au mètre carré en hausse de 569 euros à Paris enregistré après une diminution de 53 euros.

Une remontée très brève

La reprise du marché n'a néanmoins pas duré. En mai, juin puis juillet, les prix ont à chaque fois été revus à la baisse. La chute la plus notable a été constatée en mai, avec des petites annonces parisiennes proposant un prix moyen au mètre carré inférieur de 688 euros à celui pratiqué le mois précédent. En juillet 2020, ce dernier atteignait 11 950 euros, contre 12 000 en janvier de la même année.

« On ne s'y attendait pas vraiment », témoigne Loeiz Bourdic. Chez Price Hubble, on explique avoir « pu, auparavant, remarquer des baisses de prix dans certains arrondissements de la capitale, mais jamais à l'échelle de Paris de façon généralisée ».

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • heimdal
    16 août13:17

    Pénilope la comique Défiscaliser dans l'immobilier L'argument des marchands de rêve :générer du déficit foncier ,la balle affaire !Quant aux petites annonces qui sont censées refléter les prix actuels ,la bonne blague !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer