Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ile-de-France : trop d'ascenseurs en panne dans les immeubles de banlieue parisienne
information fournie par Boursorama avec Newsgene04/11/2022 à 12:35

La situation est entre autres due à un manque cruel d'ascensoristes dans la région Ile-de-France. (Illustration) (Pixabay / heikografie)

La situation est entre autres due à un manque cruel d'ascensoristes dans la région Ile-de-France. (Illustration) (Pixabay / heikografie)

Dans les villes de banlieue en Ile-de-France, de nombreux immeubles subissent régulièrement des pannes d'ascenseurs, qui immobilisent complètement certains habitants à mobilité réduite et nuisent au quotidien des autres. Les délais d'intervention sont également très longs. Plusieurs départements et la Région ont lancé des initiatives pour résoudre le problème.

Dans un immeuble majoritairement HLM de Dugny (Seine-Saint-Denis), l'ascenseur est en panne depuis mai 2022. Ici comme dans de nombreuses villes de banlieue parisienne (Ile-de-France), locataire et propriétaires s'exaspèrent face aux pannes à répétition et aux délais d'intervention.

Des fauteuils « monte-escaliers » fournis par la Région

Fin septembre, la région Ile-de-France a lancé un « plan ascenseurs » visant à accélérer, via des financements, la rénovation d'un vaste parc vieillissant. Les ascenseurs franciliens représentent la moitié du parc national et un quart d'entre eux a plus de 40 ans. Le plan avait aussi pour but de proposer une alternative provisoire aux personnes les plus impactées.

« Ces pannes pourrissent la vie des habitants, surtout des plus fragiles, et peuvent engendrer un véritable enfermement » , note Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de l'Ile-de-France en charge du Logement. Dans son plan, la Région promet de subventionner l'achat de 40 fauteuils « monte-escaliers » , mis à disposition des Franciliens par le collectif Plus sans ascenseur.

Créé en 2019 et désormais conventionnée par des municipalités, le collectif entend ainsi « rendre un peu d'autonomie » aux personnes à mobilité réduite. « Les bailleurs sont dépassés par le fait que les locataires sont devenus plus exigeants et font valoir leur droit à jouir d'un logement paisible , explique Micaël Vaz, porte-parole de l'organisation. Que les ascenseurs marchent dans les beaux quartiers et pas dans les banlieues populaires, ce n'est plus possible. »

Un déficit d'ascensoristes en Ile-de-France

À la cité des 4 000, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), les ascenseurs de ce bâtiment de 15 étages sont constamment en panne. Fin octobre, le département a voté un vœu qui soutient notamment le vote dans la loi d'une clause sanitaire « obligeant les bailleurs, propriétaires et ascensoristes à proposer une alternative en cas d'immobilisation d'un ascenseur ».

À Aulnay-sous-Bois, le propriétaire d'un immeuble poste parfois des agents chargés de porter les sacs des habitants. Depuis décembre 2021, l'ascenseur pourtant neuf du bâtiment n'a fonctionné que quelques semaines. Selon Jean-Philippe Dugoin-Clément, les longs délais d'intervention sont notamment dus à un « déficit d'ascensoristes » .

Le « plan ascenseurs » est censé résoudre ce problème en participant au financement d'un BTS en Ile-de-France. La Fédération des ascenseurs réclame de son côté une extension aux ascenseurs du dispositif MaPrimeRénov'. Selon elle, la rénovation d'un appareil de 40 ans permettrait de « réaliser 65 % d'économies » sur une facture d'énergie.

6 commentaires

  • 06 novembre02:14

    Rodan3, concernant les syndics font bouger les prestataires, vous vous faites des illusions car tout ce petit monde s'entend très bien.... Le meilleur moyen de faire bouger les choses est de reprendre son destin en main via la gestion cooperative. Mais c'est du boulot et souvent mal remercié par les autres copropriétaires...


Annonces immobilières