Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fini l'immeuble de bureaux: je (télé)travaille dans un château!
Le Figaro25/10/2020 à 07:00

Si la surface d'un château permet d'aménager un vaste espace de télétravail, certaines sociétés songent même à installer leur activité.

Télétravail. Depuis le confinement, jamais ce mot n'a été autant prononcé. Plus de huit Français sur dix souhaitent poursuivre le télétravail, selon un récent sondage réalisé par Yougov (les 8 et 9 septembre). Et toutes les (bonnes) idées fleurissent. Des plus simples - acheter un logement plus grand, avec ou sans jardin - aux plus inattendues.

L'une d'entre elle a de quoi surprendre mais en y réfléchissant, elle paraît assez bien adaptée: télétravailler dans un château. Sur le principe, l'idée est alléchante: qualité de vie, larges espaces (intérieurs et extérieurs), tranquillité... Mais il faut bien sûr en avoir les moyens et ce n'est pas tout. «Acquérir un château est le fruit d'un projet familial qui doit être mûrement réfléchi, souligne Olivier de Chabot-Tramecourt, directeur général du groupe Mercure. Si vous pouvez vous mettre en télétravail, il faut bien vérifier que la ville où vous voulez vous installer est bien connectée et proche des transports».

Étant donné la surface disponible, ce château paraît plus adapté pour accueillir une entreprise. Et là il n'est plus question de télétravail mais de travail tout court. En supposant que les gares ou aéroports soient situés à proximité et que la connexion fonctionne bien. De plus en plus de sociétés semblent prêtes à passer à l'acte. «Plus de 50% des demandes de visites de biens du réseau concernent actuellement les châteaux», affirme Olivier de Chabot-Tramecourt. Les châteaux situés à proximité des grandes métropoles et notamment de Paris, voient leur cote augmenter. Des départements comme l'Oise, la Picardie, la Normandie, l'Indre, le Cher ou encore la Nièvre ont le vent en poupe. Et pas que. La Bretagne aussi attire.

À 15 minutes de Rennes, désormais à moins de 1h30 de Paris en TGV, un château du 17e siècle, au cœur de 4 hectares de jardins et bois, est à vendre. Sa particularité? Cette propriété de 1200 m², classée monument historique, était à l'origine un manoir du 11e siècle. En 2000, elle a été entièrement rénovée tout en conservant son authenticité. «Tous les projets y sont envisageables: résidentiel pur, résidentiel et bureaux, résidentiel et locatif, résidentiel et accueil d'hôtes ou de réceptions», précise l'annonce publiée par le groupe Mercure, chargé de la commercialisation du bien

Outre une partie purement résidentielle, le château possède une dizaine de bureaux (voir ci-dessus) - pouvant accueillir jusqu'à 50 salariés - et de salles de réunion (voir ci-dessous) et deux petits appartements supplémentaires pouvant accueillir des collaborateurs. «Ce projet peut parfaitement convenir à une entreprise du secteur tertiaire, à un bureau d'études ou à un cabinet d'architecture qui souhaite emmener ses salariés dans un environnement propice à la création. Les châteaux ont été construits à l'origine pour accueillir des communautés. Celui-ci, ultramoderne, a été aménagé pour répondre aux contraintes de chauffage et de câblage», explique Olivier de Chabot-Tramecourt qui précise que «l'acquisition se ferait via une SCI qui loue le château à sa propre entreprise».

Plusieurs entreprises ont visité le château et se sont montrées intéressées mais ont été rebutées par le prix: 2,28 millions d'euros. Trop élevé à leur goût surtout pour un bien en vente depuis plus de 2 ans. Par ailleurs, si la proximité avec les transports (TGV, aéroport) a de quoi séduire les salariés d'une entreprise, elle a aussi un coût: les nuisances sonores. Si la beauté d'un site atypique compte pour un employé, le calme aussi.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer