Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Epargne : le PEL a encore enregistré une décollecte en septembre
information fournie par Boursorama avec Newsgene05/11/2018 à 15:15

(Pixabay / Geralt)

(Pixabay / Geralt)

Pour la deuxième fois de l'année, le Plan d'épargne logement (PEL) enregistre une décollecte selon les statistiques dévoilées par la Banque de France. Elle a atteint en septembre 39 millions d'euros. Compte tenu des conditions de rémunération du PEL, ce phénomène pourrait devenir la norme.

Les Français boudent de plus en plus le Plan d'épargne logement (PEL). Depuis début 2018, les collectes mensuelles de ce produit ont rarement dépassé les 100 millions d'euros, selon les chiffres de la Banque de France relayés par cBanque . On est très loin des records de 2014 à 2016 où les collectes dépassaient régulièrement le milliard d'euros. D'autant que le PEL a même enregistré une décollecte en septembre qui a atteint 39 millions d'euros.

Deuxième décollecte de l'année

C'est la deuxième fois cette année que ce phénomène se produit alors que ce n'était plus arrivé depuis novembre 2012. La première fois, c'était en juin dernier. Avec un montant bien plus important s'élevant à -182 millions d'euros.

Sur l'année 2017, la collecte nette avait déjà ralenti. Elle s'était établie à + 4,1% contre + 8,1% en 2016. « Cette progression serait encore plus faible si on excluait du calcul la rémunération des PEL » , précisait alors le communiqué de presse de la Banque de France.

La stagnation des encours, qui s'établissent à 270 milliards d'euros depuis début 2018, après une progression constante ces dernières années est un autre signe du déclin du PEL, précise cBanque .

Un produit d'épargne moins rentable

Les Français ont donc clairement réagi à la baisse du rendement de ce placement. Les PEL ouverts depuis le 1er août 2016 rapportent seulement 1% et les intérêts de ceux ouverts au 1er janvier 2018 sont soumis à l'impôt sur le revenu (la « flat tax ») dès la première année. Si bien que la décollecte du PEL pourrait « devenir la norme », selon cBanque.

Fin 2017, l'épargne réglementée des ménages s'élève à 733 milliards d'euros, soit 14,6% de leur patrimoine financier total. Une progression de 2,5% que l'on doit essentiellement à celle du Livret A (+ 3,3%) qui reste, avec l'assurance vie, l'un des placements favoris des Français.

Source: Cbanque

1 commentaire

  • 05 novembre17:21

    quel scoop vu le matraquage !


Annonces immobilières