1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Crédit immobilier : comment emprunter quand on n'est pas en couple ?

Boursorama avec Pratique.fr12/03/2018 à 09:55

La majorité des emprunteurs en crédit immobilier sont en couple. Pourtant s'il est bien sûr plus facile de convaincre une banque avec deux salaires, il n'est toutefois pas impossible d'emprunter seul. La clé est de réduire au maximum le taux d'endettement, avec un PTZ par exemple, et d'avoir un profil emprunteur sain.

Crédit immobilier : comment emprunter quand on n'est pas en couple ? / iStock.com - SARINYAPINNGAM

Le taux d'endettement

Pour le courtier en crédit immobilier VousFinancer, 68% des emprunteurs en crédit immobilier sont en couple, marié ou pas. Ce chiffre grimpe même à 73% chez les 30-39 ans. Rien d'étonnant puisque les banques privilégient les crédits lorsqu'il y a deux empruteurs afin de limiter les risques en cas de perte d'emploi ou de non-remboursement du crédit. De plus, l'apport personnel est souvent plus important quand il y a plusieurs emprunteurs.
Toutefois, si vous êtes seul, il vous sera toujours possible d'obtenir un prêt si votre taux d'endettement n'excède pas 33% de vos revenus. Si vous gagnez très bien votre vie, ou si votre emprunt est faible grâce à un bel apport par exemple, vous ne devriez pas avoir de problème pour trouver une banque prêteuse. Si vos moyens sont plus limités et/ou que l'emprunt est important, il vous faudra alors tout faire pour réduire le taux d'endettement. Voyez par exemple si vous avez droit au prêt à taux zéro (PTZ) ou au prêt à l'accession sociale (PAS). Le PTZ n'est en effet offert qu'à certaines conditions : être primo-accédant, répondre à un plafond de ressources et acheter dans une zone éligible. Le PAS répond à peu près aux mêmes exigences. Vous pouvez aussi demander des aides financières à la CAF.

Un profil sain pour les banques

Si le salaire reste le point le plus important pour obtenir un prêt, celui-ci doit être corrélé avec un profil rassurant pour les banques. Un gros salaire en CDD par exemple séduira moins qu'un salaire moins élevé mais en CDI ou un poste de titulaire dans la fonction publique. D'autre part, l'emprunteur sera plus convaincant s'il ne détient pas d'autres crédits en cours (consommation, voiture...). Si tel est le cas, un regroupement de prêts reste toutefois possible. Plus généralement ce sont tous les comptes bancaires de l'emprunteur qui vont être scrutés avant un quelconque accord. Des comptes dégradés avec incidents de paiement, rejets de prélèvement ou découverts fréquents représentent des motifs de refus auprès de n'importe quel établissement de crédit.
Si votre profil, seul, n'est pas des plus séduisants, l'idéal serait de pouvoir apporter une caution solidaire. Une personne de confiance qui se porterait garant du paiement des mensualités permettra bien évidemment de rassurer la banque, puisque son salaire en plus du votre sera pris en compte.

Trucs et astuces

Que vous empruntiez seul ou à deux, le prêt ne sera pas accordé si l'un de vous deux est fiché à la banque de France ou interdit bancaire FICP (Fichier national des incidents de remboursement des crédits).

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • faites_c
    12 mars10:47

    "Crédit immobilier : comment emprunter quand on n'est pas en couple ?"??? Qu'est ce que c'est que cet à priori? Je ne suis pas en couple et je peux vous dire que toutes les banques me font les yeux doux quand je les contacte pour emprunter même 400 k€! Le profil marital est un des paramètres mais surement pas le principal contrairement à ce que veux nous faire croire l’auteur de cet article!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.