Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Couac gouvernemental autour de Ma Prime Rénov’
information fournie par Le Figaro28/09/2020 à 09:12

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

La ministre chargée du Logement a contredit son collègue de Bercy sur l'octroi de la prime énergie aux propriétaires bailleurs.

C'est ce qu'on appelle un joli couac! Le jour de la présentation du projet de loi de finances 2021, cela fait mauvais genre. Il y a dix jours, Bruno Le Maire avait discrètement déclaré devant les sénateurs, que l'octroi de la prime destinée à financer les travaux de rénovation énergétique pour tous, Ma Prime Rénov', serait conditionné à une baisse de loyer pour les propriétaires bailleurs.

Une annonce inattendue qui avait stupéfié les propriétaires. « Cette éventualité n'a jamais été envisagée dans nos échanges avec le ministère du Logement », avait déclaré Christophe Demerson, président de l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI). Emmanuelle Wargon aurait-elle finalement changé d'avis?

La réponse est non. La ministre chargée du Logement a contredit son collègue de Bercy. « Nous ne prévoyons pas de conditionner cette aide» , a affirmé Emmanuelle Wargon dans le Journal du Dimanche, qui rappelle que «des mécanismes d'encadrement des loyers existent déjà», notamment à Paris. Un dispositif qui est loin d'avoir prouvé son efficacité. La ministre ajoute toutefois qu'elle sera « vigilante pour éviter les effets pervers ». Contacté par Le Figaro , l'UNPI préfère attendre avant de crier victoire. « Nous restons prudents et dans l'expectative », a réagi Christophe Demerson qui doit rencontrer la ministre Wargon mercredi.

Pour l'heure, nous en savons un peu plus sur les critères d'octroi de Ma Prime Rénov', dont le budget augmentera de deux milliards d'euros sur deux ans comme le prévoit le projet de loi de Finances 2021. Cette aide pourra ainsi financer jusqu'à 90% du devis des ménages les plus modestes et jusqu'à 40% pour les plus aisés. « La prime, qui sera versée dès la phase des travaux, sera calculée en fonction des revenus, de la localisation du logement et du type de travaux », a expliqué Emmanuelle Wargon dans le Journal du Dimanche , indiquant qu'un simulateur pour connaître son montant, sera présenté le 5 octobre.

Par ailleurs, un bonus de 1500 euros bénéficiera aux ménages qui engagent des travaux permettant aux maisons individuelles de sortir du statut de «passoire thermique» (bâtiments classés F ou G dans le Diagnostic de performance énergétique).

0 commentaire

Annonces immobilières