Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comprendre le surendettement

Boursorama avec Pratique.fr14/02/2018 à 05:35

Avec des taux de crédit parfois très alléchants, de plus en plus de particuliers accumulent les dettes. A tel point qu'ils peuvent se retrouver en état de surendettement. La situation est à prendre très au sérieux. Des solutions de sortie de crise existent toutefois. Ce qu'il faut savoir sur le sujet.

Comprendre le surendettement / iStock.com - MarsBars

Le surendettement, c'est quoi ?

D'un point de vue strictement légal, le surendettement est défini dans le Code de la consommation comme étant une "situation [...] caractérisée par l'impossibilité manifeste de faire face à l'ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir." 
En d'autres termes, un particulier se trouve en situation de surendettement dès lors qu'il ne parvient plus à payer tout ou partie des différentes mensualités des crédits qu'il a contractés. Autre cas de figure représentatif du surendettement : un particulier parvient bien à honorer la totalité de ses crédits mais son reste à vivre est de facto insuffisant.
Loin d'être banal, le surendettement est bien plus fréquent qu'on ne le pense. Les raisons sont multiples. L'une des principales étant de se retrouver pris en étau entre un crédit immobilier, un crédit auto et plusieurs crédits à la consommation par exemple. Mais une autre cause du phénomène existe également : un particulier peut avoir à faire face à une nette baisse de ses revenus pour diverses raisons comme la perte de son emploi par exemple. D'ailleurs, la baisse des revenus représente 80% des causes de surendettement en France.

Comment faire pour sortir d'une situation de surendettement ?

Pour sortir d'une situation de surendettement, la première des choses à entreprendre est d'agir sans attendre. Car les dettes ne s'effaceront pas d'elles-mêmes et bien des personnes qui ne font rien pour régler le problème deviennent « interdit bancaire » et leurs biens sont vendus aux enchères afin de payer leurs créanciers.
Mais plusieurs voies de sortie de crise existent. La première évidente est de tenter de limiter au maximum toute dépense superflue afin d'augmenter sa capacité de paiement.
Une autre solution, encore plus efficace, est celle qui consiste à demander à son conseiller bancaire de mettre en place un rachat de crédits. La formule consiste à regrouper tous les crédits au sein d'un seul afin de bénéficier de mensualités bien moins importantes. En contrepartie, la durée de ce nouveau crédit qui regroupe tous les autres sera allongée. Dans bien des cas de figure, le regroupement de crédits permet de sortir du surendettement en réduisant les échéances mensuelles de 60% par rapport à leur niveau précédent. Le conseiller bancaire est un interlocuteur de choix dans le processus mais loin d'être le seul puisque de nombreuses sociétés proposent leurs services.
Enfin, dans les cas les plus complexes de surendettement, il est souvent nécessaire de faire appel à la commission de surendettement. Pour ce faire, il faut s'adresser à l'antenne locale de la Banque de France qui jouera le rôle d'intermédiaire. La procédure est gratuite et ouverte aux personnes de bonne foi. Suite à quoi, la commission proposera un plan de remboursement totalement adapté à la situation de chaque personne.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.