Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Après les lunettes intelligentes pour les séniors, ATOL propose un produit adapté aux enfants dyslexiques
Boursorama avec Pratique.fr22/11/2020 à 08:30

ATOL n'en finit plus de décliner ses lunettes intelligentes ! Après avoir mis sur le marché une paire de lunettes antichute à destination des séniors, le célèbre opticien s'intéresse maintenant aux enfants dyslexiques. Il leur propose une paire de lunettes spécialement conçue pour leur faciliter la lecture...

ATOL propose des lunettes adapte?es aux enfants dyslexiques - iStock-Prostock-Studio

ATOL propose des lunettes adapte?es aux enfants dyslexiques - iStock-Prostock-Studio

ATOL, une coopérative qui soutient les start-ups et l'innovation

Depuis 2018, ATOL « incube » différentes start-ups, dont la firme française Abeye. Le premier produit conçu par cette dernière était déjà novateur : il s'agissait de lunettes intelligentes « antichute » destinées aux séniors. Commercialisées sous la marque ATOL ZEN, ces lunettes sont pourvues de montures qui, grâce à une puce, détectent une éventuelle chute du porteur, et alertent les secours. Forte de ce premier succès, ATOL et Abeye ont décidé de ne pas s'arrêter en si bon chemin. La start-up a ainsi mis au point de nouvelles lunettes intelligentes, ayant vocation, cette fois, à aider les enfants dyslexiques. Ces lunettes qui seront commercialisées sous la marque Lexilens ont, à date, été testées sur plus de 200 enfants. Elles ont permis une nette amélioration de leurs capacités de lecture, source de plus grande confiance en soi et de meilleurs résultats scolaires. Elles sont disponibles depuis le 26 octobre dernier dans les magasins du réseau ATOL, où l'on propose aux enfants de les tester, sur rendez-vous. Notons qu'avant d'être évaluées par ses futurs utilisateurs, ces lunettes ont d'ores et déjà été récompensées par les professionnels, avec, en 2019 le Silmo d'Or (Prix décerné par la Silmo Academy, qui souligne la créativité en termes de conception de produits optiques, d'innovation et de technologie), et, cette année, l'« Innovation Award » (prix attribué aux innovations technologiques grand public les plus performantes, en termes de design ou d'ingénierie).

Aider à lutter contre la dyslexie ; pourquoi et comment ?

La dyslexie est un trouble du langage et de l'écriture qui persiste à l'âge adulte, et qui touche environ 10 % de la population. Dans le monde de l'éducation, on estime qu'en moyenne, dans chaque classe, deux enfants sont touchés par ces difficultés. Elles causent des retards scolaires et ont des répercussions sur son futur. Ces lunettes « correctrices » ont donc toute leur raison d'être. Elles s'appuient sur une technologie qui a vu le jour grâce à une avancée scientifique de l'université de Rennes. Cette dernière démontre que les personnes dyslexiques souffrent d'une absence d'œil directeur, générant une superposition des images qui rend la lecture très difficile. Les verres des lunettes Lexilens ont donc été conçus pour filtrer ces images miroirs grâce à un dispositif électronique. Ils sont pilotés par une électronique logée dans les branches, activable par une simple pression sur un bouton de mise en marche. Lors de la première prise en main, la lunette se connecte à une application smartphone en Bluetooth qui guide l'utilisateur dans le paramétrage des lunettes. Après ce réglage rapide et facile, l'effet est immédiat : les lettres se détachent mieux, les lignes se séparent et la lecture devient plus facile avec moins d'efforts.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer