Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Abris de jardins : ce qu'il faut savoir avant d'investir
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr14/02/2018 à 05:35

Pratique voire indispensable, l'abri de jardin représente un investissement parfois conséquent. D'autant plus qu'une taxe d'aménagement peut être réclamée par la collectivité territoriale. Son montant peut même représenter plus de 50% du prix d'achat. Ce que vous devez savoir avant d'investir.

Abris de jardins : ce qu'il faut savoir avant d'investir / iStock.com - Hogogo

Abris de jardins : ce qu'il faut savoir avant d'investir / iStock.com - Hogogo

La taxe d'aménagement et les abris de jardin

Méconnue du grand public, la taxe d'aménagement existe depuis 2012. Elle porte sur toutes les constructions ou installations dépassant les 5 mètres carrés au sol et dont la hauteur sous plafond excède 1,80 m. Payable en plusieurs fois ou en une seule lorsque son montant est inférieur à 1 500€, elle sert à financer les travaux d'aménagements de l'espace public des collectivités territoriales.
De fait, dès lors que vous achetez un abri de jardin dont la surface dépasse les 5 mètres carrés, vous pouvez en théorie être redevable de la taxe d'aménagement (une exception toutefois : les structures qui remplacent un abri préexistant peuvent bénéficier d'une exonération). Son montant peut dans certains cas représenter la moitié du prix d'achat du cabanon, soit 400€ par exemple pour un abri acheté 800€. En théorie, car bon nombre de députés en ayant demandé l'annulation, les collectivités territoriales sont libres d'appliquer ou non la taxe.
La taxe d'aménagement ne s'applique d'ailleurs pas uniquement aux abris de jardin. Sont également concernés les vérandas, les garages, les combles ou encore les piscines.
Sachez par ailleurs que la taxe s'applique automatiquement dès lors que vous avez déposé une demande d'aménagement en mairie ou un permis de construire. Mais ce, pour autant que la collectivité territoriale dont vous dépendez ait bien décidé de la mettre en application.

Montant et mode de calcul de la taxe d'aménagement

Si vous envisagez d'acquérir un abri de jardin dont la surface dépasse les 5 mètres carrés et dont la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m, voici comment s'effectuera le calcul du montant de la taxe :
surface taxable x valeur forfaitaire x taux fixé par la collectivité territorial
Un calcul complexe donc. Aussi, le mieux est de vous rendre sur le simulateur du ministère du Logement vous permettra de connaître son montant en quelques clics.
La valeur forfaitaire est actualisée chaque année :
  • En Île-de-France, en 2017, elle s'élevait à 799€/m² ; en 2018, elle sera de 823€/m² ;
  • Hors Île-de-France, elle est passée de 705€/m à 726€/m².
Il est indispensable de bien prendre en considération l'éventuel montant de la taxe d'aménagement dont vous pouvez être redevable car elle représente de 20% à 50% voire même plus encore du prix d'achat de l'abri de jardin. D'autant plus qu'en ce début d'année 2018, son niveau a augmenté de près de 3% en comparaison avec 2017.
Pour ne pas avoir à vous acquitter de la taxe, votre futur abri de jardin ne devra donc pas dépasser les 5 mètres carrés de surface au plancher et demeurer en-dessous d'1,80m de hauteur sous plafond. Renseignez-vous toutefois auprès de votre mairie car certaines structures peuvent être exonérées de cette taxe d'aménagement.

1 commentaire

  • 14 février05:48

    Taxez, imposez, les français bonnes pâtes et un peu râleurs continueront de toute manière à faire le dos rond et à voter pour les mêmes.


Annonces immobilières