Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

5 moyens d'éviter les arnaques financières
Café de la Bourse21/08/2020 à 15:00

(Crédits photo : Unsplash - Glenn Carstens-Peters )

En période de crise économique, les arnaques financières tendent à se multiplier. Fausses cagnottes, phishing, placements frauduleux, sont autant de moyens utilisés par les escrocs pour collecter vos données personnelles et vos coordonnées bancaires, voire vous extorquer des fonds que vous ne reverrez jamais. Découvrez dans cet article 5 moyens de repérer les arnaques financières pour mieux s'en prémunir.

Ne pas répondre aux sollicitations

D'abord, il sera judicieux de ne pas répondre aux sollicitations qui pourraient vous être faites par mail, courrier, démarchage téléphonique ou publicité ciblée sur Internet qui constituent les canaux de communication privilégiés par les arnaqueurs. Le meilleur moyen de ne pas être victime d'une arnaque est de ne pas donner suite à ce type d'approche. Vous êtes tout de même intéressé par l'offre qui vous est faite ou vous voulez vérifier que l'information qui vous a été communiquée concernant un remboursement éventuel ou une fraude sur votre carte bleue est bien réelle ? Connectez-vous à votre espace personnel de l'organisme dont émane votre message, vous-même, en ouvrant un nouvel onglet, sans suivre de liens qui pourraient vous renvoyer vers une page frauduleuse.

Ne jamais communiquer ses coordonnées

Retenez également que jamais un organisme dont vous êtes déjà client ou bénéficiaire ne vous demandera vos cordonnées postales, bancaires, ou un quelconque mot de passe. Ne communiquez donc jamais ce genre d'information à un tiers qui vous en aurait fait la demande (caf, banque, impôts, etc.). D'ailleurs, le fait même que l'on vous demande cela pour régler un quelconque problème ou réaliser un remboursement à votre avantage est le signe que vous avez affaire à une arnaque.

Vérifier l'identité et le sérieux de l'interlocuteur

Il existe plusieurs moyens de repérer les escrocs. Le message ou la publicité est bourré de fautes d'orthographe, imprécis et peu clair ? Vous avez vraisemblablement affaire à une arnaque. Vous connaissez l'identité de l'interlocuteur et pensez que quelqu'un d'autre cherche à se faire passer pour lui ? Vérifiez que c'est bien le cas en adoptant la conduite adaptée. Ainsi, si votre banque vous signale des mouvements suspects sur votre compte, vérifiez que c'est bien le cas depuis votre appli et sans suivre le lien envoyé par l'éventuel escroc. Si la caf vous informe de votre éligibilité à un remboursement, vérifiez que c'est bien le cas en vous connectant à votre espace personnel sur le site en ouvrant un nouvel onglet. Si un nouveau placement attractif proposé par une banque ou une société de gestion que vous connaissez vous intéresse, vérifiez que ce placement existe bel et bien en vous rendant sur le site de la société en question.

Solliciter les régulateurs

En cas de doute sur un placement, vérifiez toujours que l'intermédiaire financier qui le propose est bien autorisé à opérer en France. Vous pouvez pour ce faire vérifier qu'il figure bien sur la liste du régulateur référent : Regafi pour les prestataires de services d'investissement, l'ORIAS pour les intermédiaires autorisés dans la catégorie conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en investissements participatifs (CIP), ou bien encore l'ACPR pour les organismes d'assurance. Il ne figure sur aucune de ces listes ? Ne souscrivez aucun produit !

Arrêter de croire au père Noël

Enfin, le bon sens est encore ce qui vous permettra le plus sûrement de ne pas être victime d'une arnaque. Un placement affichant des rendements extraordinaires sans aucun risque n'existe pas. Un remboursement de 500€ de la part d'un organisme quelconque, sans aucune justification ou explication, est peu probable. Quand vous vous dites que c'est trop beau pour être vrai, c'est tout simplement que cela ne l'est pas et que vous avez affaire à une escroquerie.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • fan11
    21 août16:14

    Les Romains disent : ça fait LÉGION

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer