Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Thierry Mugler: retour en chiffres sur son incroyable carrière
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag27/01/2022 à 08:30
Temps de lecture: 4 min

Thierry Mugler, phénomène exceptionnel de la mode, nous a quittés. crédit photo : Getty Images

Thierry Mugler, phénomène exceptionnel de la mode, nous a quittés. crédit photo : Getty Images

Thierry Mugler s’est éteint le 23 janvier à 73 ans. Ce couturier visionnaire a marqué la mode de son empreinte avec ses créations ultra-féminines. Il avait révolutionné la notion même de défilé en imaginant des shows démesurés. Retiré des podiums depuis 2003 pour se consacrer au monde du spectacle, il demeurait l’un des stylistes favoris des célébrités.

1973 et 1992: deux années fondatrices dans la carrière de Thierry Mugler

Né à Strasbourg en 1948, Thierry Mugler s’installe à Paris à 20 ans et devient styliste freelance. En 1973, il crée sa propre griffe, Café de Paris, avant de fonder la société Thierry Mugler un an plus tard. En 1978, il ouvre sa première boutique à Paris, place des Victoires.

En 1992, il crée le parfum Angel , un jus gourmand aux notes de chocolat noir, vanille, caramel et praline associées au patchouli. Ce précurseur des accords sucrés au flacon en forme d’étoile connaît un immense succès, et permet à Mugler de lancer une ligne de haute couture en plus du prêt-à-porter. Il instaure un modèle encore en vigueur aujourd’hui où la haute couture, produit de luxe, sert de vitrine au monde plus accessible du parfum. Durant plusieurs années, Angel occupe la première place du podium en nombre de flacons écoulés devant J’adore de Dior et N°5 de Chanel. 30 ans après sa sortie, il figure toujours dans le top 5 des parfums féminins les plus populaires de l’Hexagone. Il s’en vendrait un toutes les 10 secondes à travers le monde.

6.000 spectateurs pour le premier défilé payant en 1984, 27 euros le billet

“Ma seule vraie vocation, c’est le spectacle», déclare Thierry Mugler et il signe 80 shows dignes de superproductions en 20 ans. En 1984, pour le dixième anniversaire de sa maison de couture, il organise le premier défilé-spectacle ouvert au public au Zénith, devant 6.000 personnes. Les billets sont vendus 178 francs (environ 27 euros). Cet “opéra mode” est baptisé L’Hiver des anges . Durant plus d’une heure, 60 mannequins et stars comme Sharon Stone ou Ivana Trump défilent sur un podium de 35 mètres de long pour présenter 350 modèles.

Pour les 20 ans de la griffe, il réunit les tops les plus en vue des années 1990 (Naomi Campbell, Jerry Hall) et un panel de stars (Diana Ross, Tippi Hedren, Liza Minnelli) au Cirque d’hiver, pour un show mi-défilé mi-concert animé par James Brown, et diffusé en live sur Paris Première. Budget total: près de 15 millions de francs (environ 2,3 millions d’euros). “Ma mesure, c’est la démesure” aimait à dire ce créateur hors norme.

Rachat de la maison Thierry Mugler par Clarins en 1997 puis L’Oréal en 2019

Les années 1990 sont synonymes de réussite, mais elles annoncent un tournant dans la carrière de Thierry Mugler. En difficulté financière, la maison est rachetée par Clarins en 1997. En 2003, celle-ci accuse plusieurs millions d’euros de pertes et le groupe de cosmétiques décide de mettre fin à la haute couture. Le styliste quitte la mode parce qu’elle n’est plus “un véhicule émotionnel ou artistique” et se tourne vers le spectacle.

En 2019, L’Oréal rachète la branche parfums de Clarins pour rejoindre Mugler et Azzaro. Le groupe possède déjà un portefeuille d’une vingtaine de fragrances de luxe et souhaite renforcer ses positions dans ce secteur. Il lui a rapporté 2,5 milliards d’euros en 2018, en hausse de 7,8%. Le montant de la vente, non communiqué, est estimé à 25% des 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires de Clarins, soit environ 400 millions d’euros. Le pôle “fragrance” de Clarins représentait un chiffre d’affaires de 340 millions d’euros en 2018.

Lady Gaga, Cardi B, Beyoncé: deux spectacles et une pléiade de stars

Retiré des podiums, Thierry Mugler collabore avec le Cirque du Soleil en créant les costumes pour le spectacle Zumanity, présenté à Las Vegas. En 2003, il est conseiller artistique de Beyoncé pour sa tournée “I Am… World Tour”. Dix ans plus tard, il reprend son premier prénom, Manfred, pour produire des spectacles revisitant l’art de la revue de music-hall: les Mugler Follies au Comedia à Paris, puis The Wyld, présenté au célèbre Friedrichstadt Palast de Berlin en 2014, qui réunira 800.000 spectateurs en 500 représentations.

Couturier chéri des célébrités, il crée des tenues de scène pour David Bowie, Mylène Farmer, Bryan Ferry, Céline Dion ou Lady Gaga. Il continuera d’habiller les icônes de la pop culture jusqu’à sa mort, de Cardi B aux Grammy Awards à Kim Kardashian pour le Met Gala en 2019. Sur l’une des dernières photos publiées sur son compte Facebook, on la découvre dans une tenue de cow-girl métallisée spécialement conçue pour Halloween.

220.000 spectateurs et 140 pièces pour l’exposition Couturissime

En 2019, le musée des Beaux-Arts de Montréal inaugure l’exposition Thierry Mugler: Couturissime qui retrace 35 ans de carrière. Elle regroupe 140 pièces de haute couture et de prêt-à-porter créées entre 1977 et 2014, mais aussi des costumes de scène, accessoires, photos d’archives, croquis, clips et vidéos. Présentée au musée des Arts décoratifs de Paris depuis le 30 septembre 2021, l’exposition a déjà attiré plus de 220.000 spectateurs. Vous avez jusqu’au 24 avril 2022 pour découvrir l’œuvre de ce couturier, metteur en scène et photographe visionnaire (billet d’entrée: 14 euros).

À lire aussi:

Les tendances de la mode femme automne-hiver 2020-2021