Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La voiture autonome débarque sur les routes britanniques
Le Particulier pour BoursoraMag09/06/2021 à 17:06
Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement britannique vient de donner son feu vert à la circulation de voitures autonomes sur ses routes dès 2021 crédit photo : Shutterstock

Le gouvernement britannique vient de donner son feu vert à la circulation de voitures autonomes sur ses routes dès 2021 crédit photo : Shutterstock

Le Royaume-Uni veut faire rouler des voitures autonomes sur ses routes dès la fin de l'année 2021. Il sera rejoint par l'Allemagne et le Japon. Ces véhicules pourront rouler à condition de répondre à certaines normes techniques pour s'assurer que le conducteur peut, à tout moment, reprendre le volant.

Les Britanniques rouleront bientôt en autonome

C'est une première en Europe. Le 28 avril 2021, le Royaume-Uni annonce travailler sur une réglementation permettant la circulation sur ses routes dès la fin de l'année des voitures autonomes. Le ministère britannique des Transports procède à une mise à jour du Code de la route afin d'y intégrer ces véhicules nouvelle génération. Le pays, fraîchement sorti de l'Union Européenne, souhaite d'ici 2035 que 40% des véhicules britanniques disposent de cette innovation. Pour le gouvernement d'outre-Manche, le développement de la voiture autonome pourrait créer quelque 38.000 emplois dans le pays et sauver près de 4.000 vies sur 10 ans en limitant les accidents de voiture.

Un cadre réglementaire strict

La réglementation autour des voitures autonomes avance à grands pas à l'échelle internationale. Depuis le 1er janvier 2021, l'ONU autorise les constructeurs à mettre en vente ce type de véhicule. Ne sont concernés que les véhicules autonomes de niveau 3 SAE. Des voitures dotées d'un système de maintien de la trajectoire pouvant être activé à condition que le conducteur puisse à tout moment reprendre le contrôle de son véhicule. Pour ce faire, un «Driver Availability Recognition Systems», doit être intégré à l'automobile. Il permet de tester la disponibilité du conducteur à travers les clignements des yeux, les mouvements de la tête et du corps. Les routes sur lesquelles circuleront les voitures britanniques seront dotées d'une séparation physique entre les deux sens de circulation et ne devront comporter ni cyclistes ni piétons. La vitesse est quant à elle limitée à 60 km/h. La voiture doit également être capable de s'arrêter par elle-même sur la borne d'arrêt d'urgence. Enfin, si le conducteur doit reprendre le contrôle, l'ensemble des systèmes de divertissement et écrans s'arrêteront automatiquement.

La France, bientôt sur la ligne de départ

Près d'une soixantaine de pays ont adopté ce nouveau règlement fixé par l'ONU. Les constructeurs travaillent déjà sur les modèles répondant à ces critères et le Japon ainsi que l'Allemagne souhaitent suivre le Royaume-Uni dès 2021. En France, le 15 décembre 2020, le ministère de la Transition écologique a publié sa stratégie nationale de développement de la mobilité routière automatisée. Les objectifs sont de développer la conduite sans opérateur à bord, d'améliorer des fonctions de connectivité, de valider le système de sécurité utilisé par le véhicule ainsi que l'acceptabilité de mode de conduite auprès de la population et la gestion des données. Les premières voitures autonomes, à usage marchand dans le cadre du fret, pourraient rouler en France fin 2022. La route est encore longue avant de voir des voitures autonomes circuler sur le périphérique.

Voiture autonome: qui est responsable en cas d'accident?

Si les voitures autonomes ne roulent pas encore dans les rues françaises, la législation a déjà arbitré sur la responsabilité en cas d'accident, dans le cadre de l'ordonnance n° 2021-442 du 14 avril 2021. La présence d'un conducteur apte à reprendre les commandes est essentielle. Si un accident se produit, le constructeur sera jugé comme responsable si la faute est due au mode de conduite automatique de la voiture. Le conducteur devra néanmoins prouver qu'il n'est pas fautif. Cette règle s'applique également en cas d'infraction au Code de la route (excès de vitesse, feu rouge grillé...).

À lire aussi:

Achat de voiture: et si vous osiez les enchères?

Le prestige des voitures anciennes fait rage

Les Risques en Bourse

Fermer