Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La ville souterraine, nouveau rêve des architectes
Le Particulier pour BoursoraMag15/12/2020 à 15:00
Temps de lecture: 3 min

Plusieurs grandes métropoles mondiales ont des projets de construction souterraine. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Plusieurs grandes métropoles mondiales ont des projets de construction souterraine. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

De Paris à New-York en passant par Séoul, les constructions souterraines se multiplient dans le monde. Ce concept permettrait de désengorger les grandes villes en optimisant l'occupation de ces espaces, souvent abandonnés. Toutefois, de nombreux freins réglementaires subsistent encore au développement de constructions en sous-sol.

Les sous-sols de Paris

Comment densifier la ville lorsque les terrains sont rares et les immeubles déjà bien hauts? En travaillant les sous-sols, répond la Maire de Paris qui, en 2017, pour l'édition du grand concours d'architecture, «Réinventer Paris II», propose aux architectes, urbanistes et promoteurs, de créer de nouveaux lieux de vie sous le sol de Paris. Parkings abandonnés, tunnels désaffectés, stations de métro délaissées... au total, près d'une vingtaine de sites à occuper sous la terre, seront réalisés entre 2022 et 2025.

Parmi les projets les plus impressionnants, on retrouve la création d'un Chai subaquatique dans les anciens réservoirs de Passy, d'une galerie de 40 mètres de long, consacrée aux médias numériques sous la place du Palais-Royal, d'une salle pour orchestre symphonique dans l'ancien poste de transformation électrique Nation dans le 11e arrondissement ou encore d'une halle gourmande avec un resto-bar à cocktails et des produits frais, dans l'ancienne station Croix Rouge de la ligne 10.

Un concept mondial

L'expérience parisienne est loin d'être une exception. A New-York, le projet Lowline poursuit son développement. Ce dernier prévoit la transformation d'un espace de tramway souterrain de la taille d'un terrain de football en promenade verte. Près de 80 millions de dollars, issus de fonds privés dont la plateforme de financement participative Kickstarter, serviront à faire naître ce grand jardin composés d'arbres et de plantes. Un système d'éclairage solaire filtrant permettra à la lumière naturelle de pénétrer dans le lieu.

En Corée du Sud, le projet Light Walk, réalisé par le cabinet d'architecture français Dominique Perrault Architecte attire tous les regards. L'objectif est de fabriquer d'ici 2023, à 50 mètres de profondeur, sous un jardin public, un gigantesque hub de plus de 70.000 mètres carrés alliant transports en commun, espaces événementiels, cafés espace de coworking ou encore restaurants. La construction souterraine est d'ailleurs un secteur en pleine croissance et progresse de près de 7% à l'échelle mondiale tous les ans, selon les spécialistes du secteur.

Des obstacles aux villes souterraines

Toutefois, de nombreux freins existent, limitant l'essor de ces constructions. Les législations encadrant l'accueil dans les Etablissements Recevant du Public (ERP), le Code du travail ou encore l'accès aux services de secours, ne permettent pas de généraliser à grande échelle l'occupation des sous-sols.

De plus, s'il est encore possible de procéder en cas de danger, à l'évacuation d'un grand nombre de personnes lorsqu'elles se trouvent à 6 mètres au-dessous du sol, l'opération s'avère plus périlleuse si l'on se situe à 50 mètres. Mais on peut compter sur les architectes et urbanistes pour, à l'avenir, trouver des solutions à ces problèmes. La question de la lumière naturelle, par exemple, a été réglée depuis longtemps à travers la création de puits de lumières.

Habiter les sous-sol: un mythe préhistorique

Investir les sous-sol n'est pas une nouveauté pour l'humanité. Déjà à la préhistoire, les grottes de Lascaux et celle de Chauvet, étaient utilisées par les êtres humains. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, les hommes et les femmes préhistoriques n'ont jamais vécu dans ces grottes. Selon les scientifiques, ces lieux leur servaient davantage de refuge lors des tempêtes de neige durant l'air glaciaire. Nos ancêtres allaient s'y confiner, mais préféraient vivre en extérieur, dans des tentes, les grottes étant bien trop humides et trop sombres. Un aspect qui perdure encore aujourd'hui puisque les installations souterraines expérimentées un peu partout dans le monde ne prévoient jamais de logements en sous-sol.

Les Risques en Bourse

Fermer