Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ecole à la maison: comment ça marche?
Le Particulier pour BoursoraMag16/02/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

En France 62.000 élèves font chaque année l'école à domicile.  crédit photo : Sushiman/Shutterstock / Sushiman

En France 62.000 élèves font chaque année l'école à domicile. crédit photo : Sushiman/Shutterstock / Sushiman

Avec la loi confortant les principes républicains en discussion au Parlement, beaucoup de parents craignent qu'il soit désormais plus difficile de scolariser leurs enfants à domicile. Aujourd'hui faire l'école à la maison séduit de nombreux Français désireux de sortir leurs enfants du carcan parfois rigide de l'Education Nationale pour se tourner vers des techniques de pédagogies alternatives.

Vers un durcissement de l'enseignement à domicile

Les adeptes de l'éducation à la maison s'inquiètent. L'article 21 du projet de loi confortant les principes républicains, prévoit de soumettre l'instruction à domicile à une autorisation. Cette méthode d'éducation a le vent en poupe ces dernières années. Selon le ministère de l'Education Nationale, au cours de l'année 2020, 62.000 élèves font l'école à la maison, contre 41.000 en 2019 et 30 à 35.000 en 2017. Si le texte est voté en l'état, pour faire l'école à ses enfants, les parents devront obtenir une autorisation limitée à une année scolaire délivrée par le ministère de l'Education Nationale et non plus faire une simple déclaration en mairie et à la Direction académique des services départementaux de l'Education Nationale (Dasen).

Ecole à la maison: un système déjà régulé

La scolarisation à domicile est déjà très encadrée. Outre la déclaration à faire en début d'année scolaire, un inspecteur effectue au moins un contrôle individuel de l'enfant tous les ans à partir du 3eme mois suivant la déclaration d'instruction des parents. Cette enquête est obligatoire et renouvelée tous les deux ans jusqu'au 16 ans de l'enfant «La famille doit être informée par écrit de l'objet et des modalités de ce contrôle. Toutefois, la date et le lieu du contrôle ne sont pas forcément communiqués à la famille», précisent les textes. L'enfant y effectue des exercices et si les résultats sont mauvais, un second contrôle est organisé. En cas de nouvel échec, le Dasen peut imposer aux parents d'inscrire leurs enfants à l'école dans les 15 jours suivant la notification.

D'autres sanctions existent. Ainsi, si le choix de l'instruction à domicile n'est pas déclaré auprès des services de l'Etat, la famille s'expose à une amende de 1.500 euros. Les personnes refusant d'inscrire leur enfant à l'école après deux échecs au contrôle pédagogique s'exposent à une peine de 6 mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende.

Ecole à la maison: un enseignement qui a un prix

Si l'instruction ne doit pas nécessairement respecter le programme de l'Education Nationale elle doit toutefois permettre à chaque jeune d'acquérir les connaissances correspondant à son niveau. Pour les aider dans leur mission, les parents ont accès à de nombreux supports en ligne comme ceux édités par le CNED, Les Cours Legendre, les Cours Sainte-Anne, l'École Ker Lann... Des documents utiles... mais coûteux. Comptez entre 900 et 2.250 euros pour l'ensemble des documents nécessaires à une scolarité complète selon le niveau de l'enfant au Cours Legendre. Au CNED, les tarifs vont de 800 à 1.050 euros l'année. Quant au Cours Saint-Anne, les tarifs vont de plus de 800 euros en primaire à près de 2.000 euros au collège.

Montessori, Freinet, Steiner... L'essor des pédagogies alternatives

L'école à la maison est pour beaucoup de parents l'occasion de mettre en pratique des pédagogies alternatives. Des méthodes différentes de l'école classique. Parmi les plus populaires on retrouve la méthode Montessori, une technique basée sur le libre choix de l'enfant dans les activités qu'il souhaite pratiquer. L'expérience des choses et l'autonomie de l'enfant sont les deux valeurs fortes de cette pédagogie. Les méthodes Freinet reposent elles aussi sur l'autonomie et la liberté de l'enfant. Le travail coopératif est au centre et la relation entre le professeur et l'élève, à la différence de la méthode Montessori, est le moins hiérarchisée possible, l'ensemble des décisions se prenant sous la forme de conseil de classe. Enfin, les pédagogies de type Steiner-Waldorf, davantage centrée sur l'apprentissage artistique à travers le dessin ou la danse. La connaissance de deux langues étrangères, dès le CP, est également important tout comme l'autonomisation de l'élève et son sens de la coopération.

Les Risques en Bourse

Fermer