Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

 
dossier spécial
  • Reuters19.06.201900:56

    19 juin (Reuters) - Le chef de file de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, soutiendra mercredi une proposition visant à modifier la politique du parti sur le Brexit et soutenir un second référendum, rapporte le Times, qui cite une source au sein du Labour. Une note du directeur stratégique de Corbyn, Andrew Fisher, recommande au Labour de soutenir un second référendum sur tout accord négocié avec Bruxelles, précise le journal, ajoutant que la plupart des membres du "cabinet fantôme" travailliste n'ont pas encore vu le note

  • France 2418.06.201911:28

    Richard Corbett, chef des travaillistes au Parlement européen, revient sur la question du Brexit qui perturbe le Royaume-Uni et l'Union européenne. Selon lui, son pays a perdu toute stabilité politique et toutes les éventualités sont possibles

  • Le Point18.06.201906:25

    Les produits venus de France ont la cote outre-Manche. Alors que l'échéance du Brexit a été décalée à la fin du mois d'octobre, des Britanniques semblent déjà inquiets de la tournure que pourraient prendre les événements et se ruent sur certains produits étrangers

  • Reuters17.06.201916:33

    PARIS, 17 juin (Reuters) - Les entreprises exportatrices françaises, bien que pénalisées ces dernières années par la perspective du Brexit, bénéficient en ce moment de la tendance à la constitution de stocks de précaution par les entreprises britanniques, selon une note publiée lundi par l'assureur-crédit Euler Hermes. En dépit du renchérissement du coût des importations britanniques en lien avec l'évolution du cours de la livre, les entreprises implantées aux Royaume-Uni "craignent de plus en plus un scénario de Brexit sans accord de libre-échange

  • France 2417.06.201912:01

    Nous recevons dans Paris direct le photographe franco-britannique Ed Alcock, qui travaille régulièrement pour Le Monde. Dans sa série "Home Sweet Home" - actuellement exposée au 104 à Paris -, il dresse un portrait sans fard du Royaume-Uni post-Brexit

  • Reuters17.06.201908:56

    BRUXELLES, 17 juin (Reuters) - Il serait erroné de penser que le prochain Premier ministre britannique pourra négocier un nouvel accord de Brexit, les principaux éléments d'un tel accord ayant déjà été trouvés, a déclaré lundi matin le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn. "Quel que soit le nom du prochain Premier ministre, l'accord est là

  • Reuters14.06.201918:57

    GENEVE, 14 juin (Reuters) - Ceux parmi les "Brexiters" qui pensent pouvoir échapper aux droits de douanes si la Grande-Bretagne quitte l'Union européenne sans accord "se trompent complètement", a affirmé vendredi la commissaire européenne au Commerce. "Ils devront commercer avec nous et avec d'autres pays jusqu'à ce qu'il y ait des accords commerciaux - et nous espérons qu'il y en aura - selon le principe de la nation la plus favorisée, ce qui entraînera de nouveaux droits de douane", a expliqué Cecilia Malmstrom dans une interview accordée à Reuters

  • France 2413.06.201911:56
    1

    Boris Johnson a lancé mercredi sa campagne officielle pour succéder à la Première ministre britannique Theresa May, en affirmant ne pas "viser un Brexit sans accord". Il reste prêt à opter "en dernier recours" pour cette sortie brutale de l'Union européenne

  • Reuters12.06.201918:19

    LONDRES, 12 juin (Reuters) - La Chambre des communes a rejeté mercredi par 309 voix contre 298 une initiative de l'opposition travailliste visant à empêcher la perspective d'un Brexit sans accord. La motion prévoyait d'autoriser l'inscription d'un projet de loi en ce sens à l'ordre du jour de la séance parlementaire du 25 juin prochain

  • Reuters12.06.201916:41

    (Actualisé avec Jeremy Hunt) LONDRES, 12 juin (Reuters) - "Repousser c'est échouer", a averti mercredi Boris Johnson, favori de la course à la succession de Theresa May à la tête des Tories et du gouvernement britannique, qui a donné le coup d'envoi de sa campagne en promettant de respecter l'échéance du 31 octobre pour la rupture avec l'Union européenne. L'ancien maire de Londres est considéré par de nombreux conservateurs comme la seule personnalité à même de sauver le parti, lourdement sanctionné lors des derniers scrutins pour son incapacité à tenir ses engagements sur le Brexit

  • Reuters11.06.201918:34

    (Actualisé avec Juncker) BRUXELLES, 11 juin (Reuters) - L'élection d'un nouveau Premier ministre en Grande-Bretagne ne changera pas l'accord sur le retrait britannique de l'Union européenne conclu entre Bruxelles et Theresa May en novembre 2018, a prévenu mardi Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. "J'ai l'impression depuis plusieurs mois que la classe politique britannique s'intéresse au remplacement de la Première ministre, pas à la façon de s'entendre avec l'UE", a-t-il observé, sept mois après la conclusion de l'accord de sortie de l'Union que Theresa May n'est pas parvenue à faire adopter à la Chambre des Communes

  • Reuters11.06.201912:42
    1

    BRUXELLES, 11 juin (Reuters) - L'élection d'un nouveau Premier ministre en Grande-Bretagne ne changera pas l'accord sur le retrait britannique de l'Union européenne conclu entre Bruxelles et Theresa May en novembre 2018, a prévenu mardi un porte-parole de la Commission européenne. Interrogé sur la menace de Boris Johnson, favori dans la course à la succession de Theresa May, de ne pas payer la facture du Brexit, le porte-parole a ajouté: "Tout le monde sait ce qui est sur la table

  • Reuters11.06.201912:18

    BERLIN, 11 juin (Reuters) - L'Union européenne et ses pays membres ne sont pas prêts à renégocier l'accord de Brexit conclu entre Theresa May et l'UE en novembre dernier, quel que soit le prochain Premier ministre britannique, a prévenu mardi le secrétaire d'Etat allemand aux Affaires européennes, Michael Roth. "On ne peut pas soumettre l'UE et ses Etats membres à un chantage", a déclaré Roth à Reuters

  • Reuters10.06.201915:08

    LONDRES, 10 juin (Reuters) - Le non paiement des 39 milliards de livres (44 milliards d'euros) promis par Londres à l'Union européenne dans le cadre du projet initial de Brexit ne constituerait pas un défaut souverain, ont estimé lundi les trois principales agences de notation. Boris Johnson, favori pour succéder à Theresa May à la tête du gouvernement britannique, a menacé ce week-end de refuser de payer la facture du Brexit s'il devient Premier ministre, dans le but d'obtenir un meilleur accord de sortie de l'Union européenne

  • Reuters10.06.201911:37

    LONDRES (Reuters) - L'économie britannique a subi en avril une forte contraction et la production automobile en particulier a accusé une baisse de production sans précédent, les industriels n'ayant pu revenir sur les fermetures de sites auparavant planifiées pour la période à laquelle ils pensaient voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne (UE). Au début de l'année, bon nombre de constructeurs avaient annoncé des fermetures temporaires prévues pour avril, anticipant des perturbations immédiatement après le Brexit, dont la date primitive était le 29 mars

  • Reuters10.06.201911:15

    LONDRES, 10 juin (Reuters) - L'économie britannique a subi en avril une forte contraction et la production automobile en particulier a accusé une baisse de production sans précédent, les industriels n'ayant pu revenir sur les fermetures de sites auparavant planifiées pour la période à laquelle ils pensaient voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne (UE). Au début de l'année, bon nombre de constructeurs avaient annoncé des fermetures temporaires prévues pour avril, anticipant des perturbations immédiatement après le Brexit, dont la date primitive était le 29 mars

  • Reuters10.06.201911:07

    (.) LONDRES, 10 juin (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés depuis le début du mois: * L'AUTOMOBILE A SUBI UNE CONTRACTION SANS PRÉCÉDENT EN AVRIL 10 juin - L'économie britannique a subi en avril une forte contraction de 0,4% après un recul de 0,1% en mars, et la production automobile en particulier a accusé une baisse de production sans précédent, les industriels n'ayant pu revenir sur les fermetures de sites auparavant planifiées pour la période à laquelle ils pensaient voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne (UE)

  • Reuters10.06.201905:09

    SEOUL, 10 juin (Reuters) - La Corée du Sud et la Grande-Bretagne sont convenues, en principe, de signer un accord de libre-échange avant la sortie des Britanniques de l'Union européenne prévue fin octobre, a annoncé lundi le ministre sud-coréen du Commerce. L'accord devrait aider la Corée du Sud à réduire les incertitudes commerciales et à maintenir les échanges avec le Royaume-Uni sur la base de l'accord de libre-échange en vigueur entre Séoul et l'Union européenne, précise le ministère dans un communiqué

  • Reuters09.06.201900:34
    4

    LONDRES, 9 juin (Reuters) - L'ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, candidat à la succession de Theresa May, déclare que s'il devient Premier ministre, il refusera de payer la "facture du Brexit" tant que l'Union européenne ne proposera pas à Londres de meilleures conditions de divorce. La "facture du Brexit" correspond à la part des engagements financiers pris par le Royaume-Uni conjointement avec les autres États membres de l'UE que Theresa May a accepté en décembre de verser aux prochains budgets européens, soit une somme de 35 à 39 milliards de livres (39 à 44 milliards d'euros)

  • Reuters07.06.201918:02

    BRUXELLES, 7 juin (Reuters) - La démission de la Première ministre britannique Theresa May, dont les fonctions à la tête du Parti conservateur ont pris fin ce vendredi, ne fait pas disparaître la question d'un éventuel rétablissement de la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord, a déclaré le chef des négociateurs européens Michel Barnier. Le successeur de Theresa May, qui devrait être désigné dans la semaine du 22 juillet par le Parti conservateur, sera lui aussi confronté au problème du "backstop" (la clause de sauvegarde), dispositif destiné à éviter le retour à une frontière physique en Irlande

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer