Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

 
dossier spécial
  • Reuters17.07.201918:51

    par Saikat Chatterjee LONDRES, 17 juillet (Reuters) - Blasés par le feuilleton à rebondissements de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) et ballotés depuis trois entre "hard" et "soft" Brexit, les cambistes avaient presque renoncé à prendre une position claire sur le sterling jusqu'aux derniers développements qui semblent avoir eu raison de leurs espoirs d'un divorce amiable. La livre a en conséquence subi une forte pression vendeuse cette semaine et les marchés dérivés comme les indicateurs de positionnement montrent que cela n'est pas près de s'arrêter

  • Reuters16.07.201901:18

    LONDRES, 16 juillet (Reuters) - Boris Johnson et Jeremy Hunt, derniers prétendants à la succession de Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britanniques, ont fixé lundi leurs exigences sur la question du Brexit vis-à-vis de l'Union européenne, dénonçant la clause de sauvegarde ("backstop") pour la frontière irlandaise. Lors d'un débat organisé lundi par le quotidien The Sun et TalkRadio, l'ancien secrétaire au Foreign Office et l'actuel occupant du poste ont tous deux déclaré qu'il ne voulaient pas du "backstop" négocié par Theresa May avec Bruxelles dans le cadre de l'accord de divorce entre le Royaume-Uni et l'UE, même si une limite dans le temps venait à être apposée à la clause

  • France 2412.07.201918:26

    Le Brexit à nouveau à la une cette semaine avec le débat télévisé entre les deux candidats à la succession de Theresa May : Boris Johnson et le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt. Mais aussi avec la démission de l'ambassadeur britannique à Washington, sacrifié sur l'autel du Brexit

  • Reuters11.07.201908:16

    11 juillet (Reuters) - Getlink GETP.PA , l'opérateur du tunnel sous la Manche, a annoncé jeudi: * une baisse de 14% du trafic de navettes de camions en juin, par rapport au même mois de 2018, impacté principalement par la faiblesse du secteur automobile qui tarde à redémarrer après les fermetures du printemps * que les flux de messagerie express continuent à bien se tenir * que depuis le début de l'année, près de 810

  • Reuters10.07.201922:06

    LONDRES, 10 juillet (Reuters) - La France va probablement chercher à faire de la circulation à sa frontière avec le Royaume-Uni une "arme politique" en cas de Brexit sans accord, a déclaré mercredi le ministre britannique des Finances. Selon Philip Hammond, les autorités françaises sont tout à fait capables, sur un plan technique, de faire en sorte que la circulation des marchandises et des véhicules entre les deux pays se poursuive sans accroc après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne

  • Reuters10.07.201900:44

    (.) MANCHESTER, Angleterre, 10 juillet (Reuters) - Boris Johnson et Jeremy Hunt, derniers prétendants à la succession de Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britanniques, se sont évertués mardi lors d'un débat télévisé à prouver qu'ils étaient chacun le plus à même de gérer le dossier du Brexit

  • Reuters09.07.201916:58
    5

    OXFORD, Angleterre (Reuters) - BMW a transféré hors de Grande-Bretagne une partie de sa production de moteurs en raison des incertitudes liées au Brexit, a déclaré mardi son directeur de la production. L'industrie automobile craint qu'une sortie désordonnée de la Grande-Bretagne de l'Union européenne ne débouche sur des coûts supplémentaires, un excès de bureaucratie et une hausse des droits de douane pouvant atteindre 10%

  • Reuters09.07.201916:53

    OXFORD, Angleterre, 9 juillet (Reuters) - BMW BMWG.DE a transféré hors de Grande-Bretagne une partie de sa production de moteurs en raison des incertitudes liées au Brexit, a déclaré mardi son directeur de la production

  • France 2405.07.201917:02

    En Europe, l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons, la viande ou le poisson que nous mangeons.

  • Reuters02.07.201921:49
    1

    BRUXELLES (Reuters) - Le futur gouvernement britannique devra convaincre les Européens par une nouvelle proposition, un "fait politique nouveau", s'il veut obtenir un délai supplémentaire de la date du Brexit au-delà du 31 octobre et il porterait la responsabilité d'un éventuel départ sans accord, a déclaré mardi Emmanuel Macron. "J'ai dit qu'il ne fallait pas avoir peur d'un 'no deal'

  • Reuters02.07.201921:23

    (Répétition titre) BRUXELLES, 2 juillet (Reuters) - Le futur gouvernement britannique devra convaincre les Européens par une nouvelle proposition, un "fait politique nouveau", s'il veut obtenir un délai supplémentaire de la date du Brexit au-delà du 31 octobre et il porterait la responsabilité d'un éventuel départ sans accord, a déclaré mardi Emmanuel Macron. "J'ai dit qu'il ne fallait pas avoir peur d'un 'no deal'

  • Reuters02.07.201918:51

    BOURNEMOUTH, Angleterre, 2 juillet (Reuters) - Le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE), Mark Carney, a déclaré mardi qu'une guerre commerciale mondiale et une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord négocié étaient de plus en plus probables mais n'étaient pas certaines, ajoutant que la banque centrale se déterminait d'abord en fonction des perspectives d'inflation à moyen terme. Il a ajouté qu'à ses yeux, la croissance sous-jacente de l'économie britannique était actuellement inférieure à son potentiel et très dépendante de la capacité de résistance de la consommation des ménages

  • Reuters02.07.201909:39

    LONDRES, 2 juillet (Reuters) - S'il devient Premier ministre, Boris Johnson proposera à l'Union européenne (UE) d'ouvrir immédiatement des négociations pour établir un accord de libre-échange et si Bruxelles refuse, le Royaume-Uni optera pour un Brexit sans accord le 31 octobre, a déclaré mardi le directeur de campagne de l'ancien ministre des Affaires étrangères. "Ce que Boris a dit clairement, c'est cela : 'Nous n'allons pas revenir en arrière et renégocier (l'accord de Brexit conclu entre Theresa May et l'UE)", a dit Iain Duncan Smith à la chaîne Sky News

  • Reuters27.06.201916:00
    2

    PARIS (Reuters) - PSA a confirmé que l'Opel/Vauxhall Astra de nouvelle génération serait construite dans deux sites, de manière sûre à Russelsheim (Hesse) tandis que le choix d'Ellesmere Port, situé dans le nord-est de l'Angleterre, dépendra des termes définitifs de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. "Le groupe PSA confirme son intention de produire la nouvelle Astra dans deux usines en Europe, dont Rüsselsheim

  • Reuters27.06.201915:56

    PARIS, 27 juin (Reuters) - PSA PEUP.PA a confirmé que l'Opel/Vauxhall Astra de nouvelle génération serait construite dans deux sites, de manière sûre à Russelsheim (Hesse) tandis que le choix d'Ellesmere Port, situé dans le nord-est de l'Angleterre, dépendra des termes définitifs de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne

  • Reuters25.06.201920:07

    (Actualisé avec citations) LONDRES, 25 juin (Reuters) - Le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt, candidat opposé à Boris Johnson pour succéder à la Première ministre Theresa May, a estimé mardi qu'il était en mesure de transcender les clivages et de réconcilier les membres du Parti conservateur divisés par le Brexit. "Je pense qu'il y a un accord qui peut réunir toutes les familles du Parti conservateur et nos amis du DUP" (le Parti unioniste démocrate), a déclaré Hunt à la BBC

  • Reuters25.06.201919:32

    LONDRES, 25 juin (Reuters) - Le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt, candidat opposé à Boris Johnson pour succéder à la Première ministre Theresa May, a estimé mardi qu'il était en mesure de transcender les clivages et de réconcilier les membres du Parti conservateur divisés par le Brexit. "Je pense qu'il y a un accord qui peut réunir toutes les familles du Parti conservateur et nos amis du DUP" (le Parti unioniste démocrate), a déclaré Hunt à la BBC

  • Reuters25.06.201906:52
    1

    LONDRES (Reuters) - Boris Johnson, favori pour succéder à Theresa May à la tête du parti conservateur et du pays, a une nouvelle fois promis lundi que le Royaume-Uni quitterait l'Union européenne au plus tard le 31 octobre, avec ou sans accord. "Je fais la promesse que nous sortirons de l'UE à Halloween le 31 octobre", a déclaré l'ancien ministre des Affaires étrangères dans une interview accordée à la BBC

  • Reuters24.06.201923:53

    LONDRES, 24 juin (Reuters) - Boris Johnson, favori pour succéder à Theresa May à la tête du parti conservateur et du pays, a une nouvelle fois promis lundi que le Royaume-Uni quitterait l'Union européenne au plus tard le 31 octobre, avec ou sans accord. "Je fais la promesse que nous sortirons de l'UE à Halloween le 31 octobre", a déclaré l'ancien ministre des Affaires étrangères dans une interview accordée à la BBC

  • Reuters20.06.201916:29

    BRUXELLES, 20 juin (Reuters) - Les dirigeants de l'Union européenne perdent patience et n'autoriseront pas un nouveau délai pour le Brexit, fixé au plus tard le 31 octobre prochain, pas plus qu'une modification de l'accord de divorce entre Londres et l'UE, a déclaré jeudi le Premier ministre irlandais Leo Varadkar. "Si en ce qui me concerne j'ai une patience sans limite, franchement ce n'est pas le cas de certains de mes collègues face au Royaume-Uni

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer