Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

 
dossier spécial
  • Reuters25.07.201917:09

    GLENCOLUMBKILLE, Irlande, 25 juillet (Reuters) - Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a estimé jeudi que le nouveau chef du gouvernement britannique Boris Johnson n'avait pas clairement précisé s'il avait décidé de quitter l'Union européenne sans accord mais, qu'en tout état de cause, la responsabilité d'une telle décision reviendrait à la Grande-Bretagne seule. Dans son discours inaugural devant la Chambre des communes jeudi, Boris Johnson a emprunté des accents à Donald Trump, promettant de redonner toute sa grandeur au Royaume-Uni et conditionnant la conclusion d'un accord avec les Européens à l'abandon de la clause de sauvegarde ("backstop")

  • Reuters25.07.201914:18
    4

    par Kylie MacLellan et William James LONDRES (Reuters) - Le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé jeudi que la clause de sauvegarde ("backstop") destinée à empêcher le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande doit être aboli pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le Brexit. Dans son discours inaugural devant la Chambre des communes après sa prise de fonctions mercredi, Boris Johnson a dit qu'aucun accord ne sera possible avec l'Union européenne tant que sera maintenue cette clause de sauvegarde

  • Reuters25.07.201913:45
    1

    par Kylie MacLellan et William James LONDRES, 25 juillet (Reuters) - Le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé jeudi que la clause de sauvegarde ("backstop") destinée à empêcher le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande doit être aboli pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le Brexit. Dans son discours inaugural devant la Chambre des communes après sa prise de fonctions mercredi, Boris Johnson a dit qu'aucun accord ne sera possible avec l'Union européenne tant que sera maintenue cette clause de sauvegarde

  • Newsmanagers25.07.201911:30

    (NEWSManagers.com) - La plateforme en ligne d'investissement immobilier commercial BrickVest, installée à Londres, vient d'ouvrir sa première filiale en France

  • France 2425.07.201911:02

    Le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson a commencé mercredi à dévoiler la composition de son gouvernement, s'entourant d'eurosceptiques convaincus dont : Sajid Javid, ministre des Finances, Dominic Raab nommé ministre des Affaires étrangères et vice-Premier ministre.

  • Reuters24.07.201917:08

    LONDRES, 24 juillet (Reuters) - Le Royaume-Uni sortira de l'Union européenne le 31 octobre prochain, "point à la ligne", a déclaré mercredi Boris Johnson dans son premier discours de nouveau chef du gouvernement britannique. S'exprimant devant le 10, Downing Street, le chef du Parti conservateur a affirmé qu'il obtiendrait "un nouvel accord, un meilleur accord" avec l'Union européenne, qui exclut de renégocier le traité négocié par Theresa May

  • France 2424.07.201913:52

    "Nous allons mettre en oeuvre le Brexit le 31 octobre", la date butoir fixée après deux reports, a-t-il déclaré après l'annonce, sans vraiment de surprise, que ce serait lui qui allait succéder à la Première ministre Theresa May. "Nous allons tirer avantage de toutes les opportunités que cela apportera dans un nouvel esprit positif"

  • Reuters24.07.201910:41
    8

    PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Agriculture, Didier Guillaume, a promis mercredi de se "bagarrer" afin de permettre aux pêcheurs français de continuer à travailler dans les eaux britanniques, même dans le cas d'un Brexit dur. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord préalable, une hypothèse que n'exclut pas Boris Johnson, appelé à succéder à la Première ministre britannique Theresa May, empêcherait automatiquement aux Européens de pêcher dans les eaux poissonneuses du Royaume-Uni, et inversement

  • Reuters24.07.201910:36
    1

    PARIS, 24 juillet (Reuters) - Le ministre français de l'Agriculture, Didier Guillaume, a promis mercredi de se "bagarrer" afin de permettre aux pêcheurs français de continuer à travailler dans les eaux britanniques, même dans le cas d'un Brexit dur. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord préalable, une hypothèse que n'exclut pas Boris Johnson, appelé à succéder à la Première ministre britannique Theresa May, empêcherait automatiquement aux Européens de pêcher dans les eaux poissonneuses du Royaume-Uni, et inversement

  • Reuters24.07.201910:09

    par Guy Faulconbridge et Elizabeth Piper LONDRES, 24 juillet (Reuters) - Boris Johnson va prendre ce mercredi ses fonctions de Premier ministre britannique et présenter l'équipe gouvernementale avec laquelle il entend parvenir au Brexit d'ici la fin du mois d'octobre, qu'un accord soit ou non conclu avec les Européens. L'ancien maire de Londres, qui a été désigné par la majorité des 160

  • Reuters23.07.201917:20
    1

    (Actualisé, déclarations de Johnson et Corbyn) par Guy Faulconbridge et Elizabeth Piper LONDRES, 23 juillet (Reuters) - Boris Johnson a été élu mardi à la tête du Parti conservateur, devançant largement son adversaire Jeremy Hunt, ce qui fera de lui dès mercredi le nouveau Premier ministre britannique en remplacement de Theresa May. Quelque 160

  • France 2423.07.201915:37
    1

    Le futur Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé mardi à mettre en oeuvre le Brexit au 31 octobre, peu après avoir été désigné pour prendre la succession de Theresa May par les membres du Parti conservateur.

  • Reuters23.07.201907:45

    PARIS (Reuters) - Getlink a fait état mardi d'un Ebitda (excédent brut d'exploitation) en léger repli au premier semestre, pénalisé par une grève des douaniers, et a dit s'attendre à une très légère baisse de ce résultat sur l'ensemble de l'année en raison d'une forte probabilité d'un Brexit sans accord. L'opérateur du tunnel sous la Manche précise dans un communiqué que "l'absence d'accord pour le Brexit le 31 octobre devenant très probable, l'objectif de référence pour 2019 est celui du 'no-deal'"

  • Reuters23.07.201907:30

    PARIS, 23 juillet (Reuters) - Getlink GETP.PA a fait état mardi d'un Ebitda (excédent brut d'exploitation) en léger repli au premier semestre, pénalisé par une grève des douaniers, et a dit s'attendre à une très légère baisse de ce résultat sur l'ensemble de l'année en raison d'une forte probabilité d'un Brexit sans accord

  • Reuters22.07.201913:19
    6

    LONDRES (Reuters) - L'économie britannique est à l'arrêt, estime l'institut d'études économiques britannique NIESR qui chiffre à 25% la probabilité qu'elle bascule dans la récession du fait d'une crise du Brexit qui se prolonge. L'institut national de recherche économique et sociale souligne que les risques pour la croissance sont "lourdement orientés à la baisse" alors qu'il estime à 40% la probabilité d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord

  • Reuters22.07.201913:06

    LONDRES, 22 juillet (Reuters) - L'économie britannique est à l'arrêt, estime l'institut d'études économiques britannique NIESR qui chiffre à 25% la probabilité qu'elle bascule dans la récession du fait d'une crise du Brexit qui se prolonge. L'institut national de recherche économique et sociale souligne que les risques pour la croissance sont "lourdement orientés à la baisse" alors qu'il estime à 40% la probabilité d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord

  • Reuters22.07.201901:35

    22 juillet (Reuters) - La Commission européenne prépare un programme d'aide à hauteur de plusieurs milliards de livres pour aider l'Irlande à faire face aux conséquences d'économiques d'un divorce sans accord entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne, rapporte lundi The Times. D'après le journal, citant un haut diplomate européen, l'UE est prête à "dépenser autant que nécessaire" pour soutenir le gouvernement irlandais face à toute perturbation des échanges commerciaux dans l'hypothèse d'un "no deal"

  • Reuters19.07.201920:12

    LONDRES, 19 juillet (Reuters) - Les autorités de Bruxelles s'apprêtent à proposer à Boris Johnson, favori à la succession de Theresa May au poste de Premier ministre britannique, de repousser la date d'un Brexit sans accord après le 31 octobre, rapporte The Guardian. "Il s'agirait d'un report technique destiné à éviter que Boris (Johnson) se retrouve dans une situation politique gênante et à lui donner le temps de trouver un consensus", a déclaré au Guardian une source diplomatique européenne

  • Reuters18.07.201914:50

    LONDRES, 18 juillet (Reuters) - Les députés britanniques ont voté jeudi un texte rendant plus difficile pour le gouvernement de faire passer en force un Brexit sans accord en suspendant le Parlement. Boris Johnson, favori pour succéder à Theresa May au poste de Premier ministre, soutient que le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne le 31 octobre, avec ou sans accord

  • Reuters18.07.201909:10

    LONDRES, 18 juillet (Reuters) - Blasés par le feuilleton à rebondissements de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) et ballotés depuis trois entre "hard" et "soft" Brexit, les cambistes avaient presque renoncé à prendre une position claire sur le sterling jusqu'aux derniers développements qui semblent avoir eu raison de leurs espoirs d'un divorce amiable. La livre a en conséquence subi une forte pression vendeuse cette semaine et les marchés dérivés comme les indicateurs de positionnement montrent que cela n'est pas près de s'arrêter

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer