Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers un duel Macron - Fillon ?

Boursorama21/04/2017 à 20:01

Vers un duel Macron - Fillon ?

Emmanuel Macron semble se détacher de ses concurrents. La course à la deuxième place est elle beaucoup plus serrée, Marine LePen (22%) perd du terrain sur François Fillon, crédité de 21% des intentions de vote selon le dernier sondage OpinionWay. Et si François Fillon était capable de renverser la tendance et de passer au 2nd tour face au leader du mouvement en Marche ? Décryptage des programmes des candidats de la droite et du centre par les invités d’Écorama.

Pas de doute du côté de l’économiste Christian Saint-Étienne.  « Le programme de François Fillon est le meilleur, mais avec des points excessifs ». La suppression de 500.000  postes de fonctionnaires par exemple « est une mesure mal calibrée ». Pour lui, l’important serait de réorganiser la fonction publique, « d’en améliorer l’efficacité et la numérisation ».  Le candidat devrait revoir sa position et supprimer « entre 250.00 et 280.000 postes ». Un point de vue partagé par Jean Pisani-Ferry, directeur du programme d’Emmanuel Macron : « Je ne comprends pas comment on peut reculer l’âge de la retraite, et donc prolonger ces fonctionnaires, tout en supprimant 500.000 postes. Il y a un programme trop brutal. »

Un programme brutal certes, « mais nécessaire » estime le journaliste Jean-Marc Sylvestre. S’il reconnait que « ce n’est pas le problème de la quantité de fonctionnaires sur lequel il faut travailler mais bien sur un problème d’organisation et de productivité », la France doit passer par cette politique de rigueur. « On n’est pas au pays des bisounours, on est là pour trouver des solutions pour que nos enfants puissent continuer de vivre dans un pays qui reste indépendant financièrement. »

« Emmanuel Macron ? Un programme pas mauvais »

Le fondateur de Nestadio Capital, Florent de Kersauson voit lui le programme de François Fillon comme un projet impératif. « Il veut diminuer la dépense publique, et je pense qu’il a raison. A un moment donné, le système va claquer et les taux d’intérêt vont nous étrangler.»

Ce dernier, s’il trouve le programme d’Emmanuel Macron « plutôt pas mal », regrette un « manque de rupture ». Il observe, amer, « des mesures parfois cohérentes, parfois incohérentes comme on l’a vu avec président Hollande ».

Même constat du côté de Christian Saint-Étienne. « Il a un programme pas mauvais » mais insuffisamment détaillé, notamment sur « le contenu qui permettra de réduire les dépenses de 60 milliards d’euros ». D’autant que certaines mesures lui déplaisent totalement. « La suppression de la taxe d’habitation, c’est scandaleux dans un pays avec un tel déficit public ».

La taxe d’habitation est un mauvais impôt

Jean Pisani-Ferry défend le point de vue de son candidat. « La taxe d’habitation c’est un très mauvais impôt, d’abord du point de vue social. En effet, vous avez 30 % de la population qui ne le paie pas, puis 50 % de la population qui le paie et pour qui c’est lourd, puis 20 % pour qui c’est léger. D’autant qu’il pèse beaucoup plus lourd pour la France périphérique. »

Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet soutien également cette suppression. D’autant qu’« Emmanuel Macron regarde l’immobilier sur une assez longue période. Il propose une rénovation du parc immobilier, au moins pour 1 million de logements d’ici 2022 ».

« Macron et Fillon sont les deux seuls candidats qui tiennent la route »

Globalement, les deux candidats se rejoignent. « Ils ont tous les deux compris qu’il y a d’abord une politique de la croissance, et une politique des entreprises » analyse Sébastien Laye, chercheur à l’institut Thomas More. « Ils sont les seuls à proposer une politique économique cohérente avec leur analyse théorique » estime Patrick Artus, soutenu par Christian Saint-Étienne qui voit en ces candidats, « les deux seuls programmes qui tiennent la route ».

Bastien Gauriau

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.