Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA: La relance budgétaire risque d'être un casse-tête pour la Fed, selon Axa IM
Reuters11/01/2021 à 12:22

USA: LA RELANCE BUDGÉTAIRE RISQUE D'ÊTRE UN CASSE-TÊTE POUR LA FED, SELON AXA IM

USA: LA RELANCE BUDGÉTAIRE RISQUE D'ÊTRE UN CASSE-TÊTE POUR LA FED, SELON AXA IM

PARIS (Reuters) - Le nouveau plan de soutien à l'économie américaine que s'apprête à dévoiler Joe Biden devrait être bien accueilli par la Réserve fédérale mais il pourrait à terme lui poser des problèmes, dit-on chez Axa Investment Managers.

Le président élu doit présenter jeudi les contours d'un nouveau plan de relance qui se chiffrera selon lui en milliers de milliards de dollars et dont l'adoption ne fait guère de doute, les démocrates contrôlant désormais les deux chambres du Congrès.

Le président de la Fed, Jerome Powell, ayant appelé de ses voeux un effort budgétaire supplémentaire, il devrait s'en réjouir, les conditions économiques étant appelées à se dégrader davantage au vu de l'évolution de la situation sanitaire, écrit Gilles Moëc, chef économiste de la branche de gestion d'actifs de l'assureur français, dans une note publiée lundi.

La Fed pourrait cependant être confrontée ensuite à un casse-tête si le nouveau plan parvenait à effacer totalement les dégâts causés par la "deuxième vague" de la pandémie ajoute-t-il.

La banque centrale a en effet promis de demeurer extrêmement accommodante tant que l'environnement économique restera dégradée mais elle pourrait changer son fusil d'épaule pour accompagner un éventuel rebond, argumente-t-il.

Rien n'indique ainsi qu'elle augmenterait le rythme de ses achats d'actifs à un moment où l'offre d'emprunts d'Etat américains s'intensifierait, selon l'économiste.

"Nous nous attendons à voir la pression des marchés sur la Fed culminer au moment où l''immunité collective' sera enfin atteinte, permettant un rebond économique spectaculaire, bien que transitoire", écrit Gilles Moëc.

Si les mesures budgétaires déjà votées et celles en préparation ne parvenaient pas à amortir totalement le choc de la "deuxième vague", la Fed aurait la possibilité d'assouplir encore sa politique, poursuit-il.

"Toutefois, si le soutien accru absorbait totalement les dégâts économiques de la pandémie, en sachant qu'il sera probablement déployé à plein au moment où l'économie se normalisera grâce à l'immunité collective, il est difficile de voir comment la Fed pourrait alors rendre sa politique encore plus accommodante", lit-on dans la note.

(Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • loto77
    11 janvier12:56

    et s'il n'y a pas d'immunité collective durable , parce que le virus mute trop ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer