Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Une démission de Macron parmi les prévisions "choc" 2023 de Saxo
information fournie par Reuters06/12/2022 à 15:20

Le président Emmanuel Macron visite le site commémoratif du Camp des Milles, à Aix-en-Provence

Le président Emmanuel Macron visite le site commémoratif du Camp des Milles, à Aix-en-Provence

PARIS (Reuters) - Une démission d'Emmanuel Macron de la présidence de la République figure parmi les prévisions "choc" de Saxo pour 2023 présentées mardi, des scénarios extrêmes qui restent par ailleurs marqués par le niveau record de l'inflation, la crise de l'énergie et la guerre en Ukraine.

Ces prévisions incluent ainsi la création d'une armée européenne, une flambée du prix de l'or, des mesures de contrôle des prix à l'échelle internationale ou encore la formation d'une coalition de milliardaires pour financer la recherche de nouvelles sources d'énergie.

Elles ne constituent évidemment pas le scénario de base du groupe de services financiers pour l'année à venir mais Saxo rappelle que "tous les grands mouvements des marchés sont déclenchés par des événements chocs".

Pour 2023, explique le directeur des investissements du groupe, Steen Jakobsen, les prévisions chocs "s'appuient sur la conviction qu'un retour à la dynamique désinflationniste d'avant la pandémie est impossible parce que nous sommes entrés dans une économie de guerre mondiale, toutes les grandes puissances du monde s'efforçant désormais de renforcer leur sécurité nationales sur tous les fronts".

L'invasion de la Russie par l'Ukraine pourrait ainsi, selon Saxo, conduire les pays de l'Union européenne à décider de se doter de forces armées commune à partir de 2028, en engageant 10.000 milliards d'euros d'investissements sur 20 ans.

La persistance de l'inflation pourrait par ailleurs amener certains pays, y compris les Etats-Unis et le Royaume-Uni, à encadrer les prix et les salaires, tout en propulsant le cours de l'or à 3.000 dollars l'once, contre moins de 1.800 dollars aujourd'hui.

La démission d'Emmanuel Macron évoquée par Saxo résulterait quant à elle de son incapacité à faire voter des réformes ou un budget sans recourir à l'article 49.3 de la constitution, faute de majorité. Dans ce scénario, "la démission de Macron ouvre la porte de l'Elysée à Le Pen, candidate de l'extrême droite".

Saxo évoque aussi la possibilité qu'un pays s'accorde pour mettre fin à toute production de viande d'ici 2030, celle que le Royaume-Uni organise un référendum sur son retour dans l'Union européenne ou encore celle que les pays de l'Opep+, la Chine et l'Inde s'allient pour sortir du Fonds monétaire international et créer une nouvelle monnaie de réserve.

Saxo rappelle que certaines de ses prédictions "chocs" passées ont été vérifiées: le groupe avait par exemple prédit fin 2014 que le Royaume-Uni sortirait de l'Union européenne et fin 2016 que la valeur du bitcoin, alors proche de 700 dollars, triplerait en un an.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

17 commentaires

  • 06 décembre17:33

    Saxo c'est du pipeau !