Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Tourisme : les "voyages à forfait" ont la cote
information fournie par Boursorama avec Media Services 10/05/2023 à 15:48

Malgré l'augmentation des voyages, les tour-opérateurs s'inquiètent toutefois de futures hausses de prix.

La République dominicaine est en tête des destinations long-courrier ( afp / ERIKA SANTELICES )

La République dominicaine est en tête des destinations long-courrier ( afp / ERIKA SANTELICES )

L'été s'annonce prometteur pour les tour-opérateurs, avec une forte reprise des réservations en début d'année, mais le syndicat du secteur met en garde contre le risque de perdre des clients en cas de nouvelles hausses de prix en 2023.

"Sur l'été on va rester sur une augmentation forte du chiffre d'affaires et un trafic moindre par rapport aux années précédentes, on va retrouver un volume d'affaires de 2018-2019", a expliqué à l'AFP René-Marc Chikli, président du syndicat de tour-opérateurs français (Seto). Il y a eu une "montée en puissance des réservations pour atteindre un sommet en janvier", a-t-il détaillé lors d'une conférence de presse, "et à partir de février, on sent l'impact des mouvements sociaux" avec un ralentissements des réservations.

Du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023, les 70 tours opérateurs membres du Seto (dont le Club Med, Fram, MSC Croisière, Voyageurs du monde, etc) ont fait voyager 632.264 clients en "voyages à forfait" (voyages organisés incluant transport et hébergement, le cœur de métier des tour-opérateurs). Il s'agit d'une hausse de 49% par rapport à l'année précédente.

1.439€ en moyenne sur la saison estivale

Le chiffre d'affaires engrangé par les "voyages à forfait" est en hausse de 61% et dépasse le milliard d'euros.

Durant cette période, les Canaries, le Maroc et l'Egypte sont en tête des destinations moyen-courrier alors que la République Dominicaine, l'île Maurice et les Antilles françaises occupent les trois premières places des destinations long-courrier. "La saison été 2023 se présente de façon positive", selon le Seto, avec des réservations en hausse de 35,6% et un chiffre d'affaires lui aussi en hausse de 44,1%.

"Sur les prévisions de l'été, on retrouve les grandes destinations qu'on avait connues avant le Covid", explique René-Marc Chikli: la Grèce et les Baléares restent en tête, suivies d'"une Tunisie qui monte en puissance et (du) Maroc, qui fait trois fois le trafic prévisionnel par rapport à l'été dernier".

Sur les long-courriers, "la grande surprise ce sont les Etats-Unis, avec un dollar pas vraiment favorable pour les Français, le Canada et l'île Maurice. Nos client ont décidé de voyager après une période difficile, ils avaient envie de s'évader et n'hésitent pas à payer le prix", selon M. Chikli.

Le prix d'un "voyage à forfait" prévu entre mai et octobre est en moyenne de 1.439 euros, soit une hausse de 6,2%. René-Marc Chikli prévient toutefois que "si les augmentations continuent, il y aura un phénomène de résistance de la part des consommateurs".

Valeurs associées

141,80 EUR Euronext Paris -1,39%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer