Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Présidentielle 2022: les adhérents des Républicains désigneront leur candidat lors d'un congrès
information fournie par Reuters25/09/2021 à 18:44

PRÉSIDENTIELLE 2022: LES ADHÉRENTS DES RÉPUBLICAINS DÉSIGNERONT LEUR CANDIDAT LORS D'UN CONGRÈS

PRÉSIDENTIELLE 2022: LES ADHÉRENTS DES RÉPUBLICAINS DÉSIGNERONT LEUR CANDIDAT LORS D'UN CONGRÈS

PARIS (Reuters) - Les adhérents des Républicains se sont prononcés en faveur de la désignation du candidat de la droite à la présidentielle de 2022 lors d'un vote fermé en congrès, a annoncé samedi le président de LR, Christian Jacob.

L'option du congrès, réservé aux seuls adhérents à jour de cotisation, a été préférée par 58% des votants à celle d'une primaire ouverte à l'ensemble des sympathisants de la droite et du centre, lors d'une consultation numérique organisée entre vendredi et samedi auprès des quelque 82.000 adhérents LR.

Le taux de participation s'est élevé à 50,28%, a déclaré Christian Jacob, qui a précisé que le congrès devrait se tenir le 4 décembre et qui a exclu que le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour puisse y participer, comme certains de ses partisans en avaient émis cette semaine l'hypothèse.

Les militants ont donc tourné le dos à la primaire "ouverte" qui avait servi de mode de désignation au candidat de la droite lors de l'élection présidentielle de 2017, donnant lieu à de vifs affrontements internes et au naufrage de la candidature de François Fillon.

La direction du parti ne désespère pas désormais de ramener dans son giron Xavier Bertrand, qui a quitté LR en 2017 et fait pour l'instant cavalier seul.

A en croire une enquête Ifop rendue publique mercredi, les sympathisants voient dans le président de la région Hauts-de-France le meilleur candidat pour la présidentielle de l'an prochain, devant Valérie Pécresse et Michel Barnier, qui restent toutefois dans la course.

Cinq candidats sont en lice pour l'investiture LR : Valérie Pécresse (qui a quitté le parti en juin 2019), Michel Barnier, Eric Ciotti, Philippe Juvin, et l'entrepreneur Denis Payre.

(Sophie Louet et Tangi Salaün)

5 commentaires

  • 26 septembre09:03

    testani2 moi aussi je suis surpris d'apprendre que Zemour serait d'extrême droite . Dans ce cas là, meluch, est le pape.