Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Poutine et Macron s'entendent sur l'envoi d'une mission de l'AIEA à Zaporijjia
information fournie par Reuters19/08/2022 à 18:11

POUTINE ET MACRON S'ENTENDENT SUR L'ENVOI D'UNE MISSION DE L'AIEA À ZAPORIJJIA

POUTINE ET MACRON S'ENTENDENT SUR L'ENVOI D'UNE MISSION DE L'AIEA À ZAPORIJJIA

PARIS/MOSCOU (Reuters) - Le président Vladimir Poutine a donné son accord pour l'envoi d'une mission de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia lors d'un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, rapporte vendredi l'Elysée.

La présidence française précise que les deux dirigeants se reparleront dans les prochains jours, à la suite d'échanges techniques, avant le déploiement de cette mission dans la plus grande centrale nucléaire d'Europe, située près de la ligne de front et théâtre de bombardements réguliers dont Moscou et Kyiv se rejettent la responsabilité.

"Le Président de la Fédération de Russie a indiqué au Président de la République son accord pour le déploiement de cette mission et les modalités évoquées", indique l'Elysée dans un communiqué.

Cet échange téléphonique entre les deux chefs d'Etat, le premier depuis le 28 mai et à l'initiative d'Emmanuel Macron, se justifiait par la nécessité de préserver la sécurité nucléaire de l'Europe, a expliqué un conseiller de la présidence française, alors que la centrale de Zaporijjia est le théâtre régulier de bombardements dont Moscou et Kyiv se rejettent la responsabilité.

Ce conseiller a ajouté lors d'un debriefing que Vladimir Poutine s'était dit prêt à réexaminer la condition jusqu'alors posée par Moscou que les inspecteurs de l'AIEA transitent par le territoire russe. L'Ukraine et les pays occidentaux souhaitent à l'inverse que la mission de l'AIEA puisse se rendre à Zaporijjia via l'Ukraine.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine a souligné lors de cet entretien que les bombardements ukrainiens près de la centrale occupée par l'armée russe depuis le mois de mars risquaient de provoquer une "catastrophe de grande ampleur qui pourrait conduire à la contamination radioactive de vastes territoires".

La Russie a d'ailleurs adressé une lettre au Conseil de sécurité de l'Onu pour dénoncer les "provocations" ukrainiennes, rapporte l'agence Tass en citant un diplomate russe.

En visite vendredi à Odessa, dans le sud de l'Ukraine, le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a une nouvelle fois réclamé la démilitarisation du périmètre de la centrale nucléaire, une idée jusqu'à présent rejetée par Moscou.

Il a aussi demandé à la Russie de renoncer à son projet de connecter la centrale de Zaporijjia au réseau électrique russe pour alimenter la péninsule de Crimée voisine, qu'elle a annexée en 2014.

"Il est évident que l'électricité produite à Zaporijjia est de l'électricité ukrainienne et elle est indispensable au peuple ukrainien, en particulier l'hiver. Et ce principe doit être pleinement respecté", a déclaré le secrétaire général des Nations unies.

Seuls deux des six réacteurs de la centrale sont encore en activité.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine s'est aussi plaint auprès d'Emmanuel Macron des difficultés rencontrées par la Russie pour exporter sa production alimentaire, notamment céréalière, et ses engrais en raison des sanctions occidentales.

(Reportage Reuters, avec Tassilo Hummel à Paris, rédigé par Tangi Salaün et Matthieu Protard)

13 commentaires

  • 20 août15:09

    faut pas s inquieter .. Bruno : l'UE et la France vont mener une « guerre économique et financière totale » à la Russie .. super .. dans l'objectif assumé de « provoquer l'effondrement de l'économie russe » .. super .. « Les réserves de change russes sont en train de fondre comme neige au soleil, et le fameux trésor de guerre de Vladimir Poutine est déjà réduit à presque rien » super le 01/03 .. La classe mondiale, peut-être même le champion du monde .