Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Pénurie d'essence en GB: un ministre pointe du doigt les transporteurs
information fournie par Reuters26/09/2021 à 13:51

PÉNURIE D'ESSENCE EN GB: UN MINISTRE POINTE DU DOIGT LES TRANSPORTEURS

PÉNURIE D'ESSENCE EN GB: UN MINISTRE POINTE DU DOIGT LES TRANSPORTEURS

BRIGHTON, Angleterre (Reuters) - Le ministre britannique des Transports Grant Shapps a appelé dimanche ses compatriotes à se "comporter normalement" pour leurs achats d'essence, assurant qu'il n'y a pas de pénurie de carburant et accusant les transporteurs routiers de mettre en scène le manque de chauffeurs.

Les images de files interminables de voitures aux stations service, qui s'ajoutent à celles de rayons vides dans certains supermarchés, accentuent la pression sur le gouvernement qui les attribue à la pandémie de COVID-19 plutôt qu'au Brexit.

Face à cette situation et aux craintes pour la période des fêtes de fin d'année, le gouvernement a fait savoir qu'il allait accorder quelque 10.000 visas temporaires pour des travailleurs européens, dont la moitié pour des routiers.

Cette mesure, que les groupes de logistique et de distribution réclament depuis plusieurs mois mais que le gouvernement avait jusque-là refusée car elle va à l'encontre des promesses des partisans du Brexit, sera insuffisante pour débloquer la situation, ont cependant prévenu les professionnels des secteurs concernés.

Selon la fédération britannique du transport routier (RHA),la Grande-Bretagne a besoin de 100.000 routiers supplémentairespour faire face à la demande.

Le ministre des Transports a ouvertement mis en cause l'attitude des transporteurs routiers, leur reprochant de créer délibérément une situation de blocage.

"Ils veulent désespérément avoir plus de routiers européens pour réduire les salaires des Britanniques", a accusé Grant Shapps sur Sky News.

En attendant de trouver une solution, le ministre a appelé les Britanniques à ne pas céder à la panique.

"Il y a énormément de carburant, il n'y a pas de pénurie de carburant dans le pays", a-t-il martelé.

"Il faut donc que les gens se comportent normalement, qu'ils remplissent le réservoir de leur voiture comme ils le feraient en temps normal, et ainsi il n'y aura pas de queues et pas de rupture d'approvisionnement dans les stations services", a assuré le ministre.

(William James et Elizabeth Piper, version française Tangi Salaün)

3 commentaires

  • 27 septembre05:37

    et dire qu'a la base le brexit c'est pour ne plus avoir d'étrangers européens !!!!