Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les "tribunes" de militaires sont "contraires" à ce qu'on attend de l'armée, dit Le Maire
Reuters10/05/2021 à 10:39

LES "TRIBUNES" DE MILITAIRES SONT "CONTRAIRES" À CE QU'ON ATTEND DE L'ARMÉE, DIT LE MAIRE

LES "TRIBUNES" DE MILITAIRES SONT "CONTRAIRES" À CE QU'ON ATTEND DE L'ARMÉE, DIT LE MAIRE

PARIS (Reuters) - Les tribunes publiées récemment par des militaires sont "contraires" à ce qu'on attend de l'armée, a déclaré lundi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, après la publication d'une nouvelle tribune la veille dans l'hebdomadaire "Valeurs actuelles".

"C'est contraire de ce qu'on attend des militaires et ce qui me choque le plus, c'est que cela abîme une partie de nos armées", a regretté le ministre lors d'un entretien à Franceinfo.

"Nos jeunes de 20-22 ans (...) risquent leur vie, eux ils se taisent, eux ils disent rien, eux ils ont les armes à la main et ils vont combattre les islamistes. C'est cette armée là que j'aime et que je respecte et certainement pas ces quelques poignées de militaires qui ont jugé bon sous couvert de l'anonymat de reprendre la rhétorique de l'extrême droite", a-t-il ajouté.

L'hebdomadaire "Valeurs actuelles" a publié dimanche une tribune émanant de militaire d'actives venant "en soutien" de celle précédemment publiée, dans laquelle plusieurs centaines de militaires dont une vingtaine de généraux à la retraite s'inquiétaient du "délitement de leur patrie" face à "l'islamisme" et des "hordes de banlieues" et évoquaient entre les lignes la possibilité d'un coup d'Etat militaire.

Cette nouvelle tribune, qui est accompagnée d'un appel à signer le texte en ligne, est adressée au président de la République ainsi qu'aux membres du gouvernement, aux parlementaires et aux officiers généraux. Les militaires signataires leur demandent d'agir face à "une guerre civile qui couve en France", indique le texte.

(Blandine Hénault, avec Dominique Vidalon)

38 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vonvon1
    11 mai08:27

    et l'attitude de nos gouvernants face au délabrement de la France dans tous les domaines est ''contraire'' à ce que les Français sont en droit d'attendre de ce gouvernement... (censure?)

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer