1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le costume cravate, un accoutrement bientôt ringard ?
Le Point11/11/2019 à 10:55

Le « reflux » serait « spectaculaire », selon les mots de Frédéric Valette, responsable du secteur mode et distribution chez Kantar. Interrogé par Le Parisien, l'expert constate que l'abandon du costume cravate au travail n'est plus un événement isolé, mais presque « un phénomène de société ». Ce sont les chiffres qui en attestent le mieux. En dix ans, les ventes des tailleurs pour hommes ont reculé de près de 60 %, selon les données de Kantar. En 2011, 3,3 millions de costumes étaient achetés par an, contre seulement 1,36 aujourd'hui. La dégringolade entraîne dans sa chute l'accessoire indispensable, la cravate. De trois millions vendues par an en 2012, elles sont passées à 1,42 aujourd'hui.En cause, de profonds changements dans le rapport au travail. Le chic et le professionnalisme ne s'incarnent plus dans ce vêtement traditionnel. Steve Jobs lui-même n'en portait pas, lui préférant un sobre uniforme constitué d'un tee-shirt noir, d'un jean et de baskets aux pieds. Aujourd'hui, « l'habit ne fait pas le moine, on peut être compétent sans porter le costume », analyse Sébastien Hof, psychologue du travail, dans les colonnes du Parisien. Une tendance apparue dans les années 2000 avec l'avènement du « casual friday » (vendredi décontracté) tout droit importé des États-Unis. Au départ cantonné au dernier jour de la semaine, le fait de s'habiller « à la cool » est désormais accepté dès le lundi. Et avec...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer